Grands Moulins d’Abidjan : Les employés grévistes arrêtés enfin libérés, des pourparlers engagés avec la direction

Publié le
grands-moulins-d-abidjan-les-employes-grevistes-arretes-enfin-liberes-des-pourparlers-engages-avec-la-direction Image utilisée à titre d'illustration
Société

Cinq (5) employés grévistes des Grands Moulins d’Abidjan (GMA) ayant été arrêtés et placés en garde de vue au commissariat du Port ont été relâchés. Une négociation a eu lieu entre eux et leur employeur.

Les travailleurs des Grands Moulins d’Abidjan (GMA) ont observé un arrêt de travail le lundi 16 mai 2022. Cette grève avait pour objectif la revendication de meilleures conditions de vie et de travail.

Les personnes interpellées, relâchées dans la soirée

Malheureusement, dans la journée du lundi, cinq (5) grévistes ont été arrêtés et placés en garde à vue au commissariat de police spécial du port autonome d’Abidjan. Ces grévistes, faut-il le signaler, sont les secrétaires généraux adjoints du bureau exécutif national (BEN) du Syndicat des Travailleurs des Grands Moulins d’Abidjan (SYT-GMA). Selon une source, ces employés du GMA ont finalement été libérés et autorisés à regagner leur domicile respect dans en fin d’après-midi du même lundi 16 mai 2022.

Une autre tentative de conciliation qui s'est encore soldée par un échec 

L’on a également appris qu’une tentative de négociation entre la direction générale des Grands Moulins d’Abidjan et le SYT-GMA dirigé par Lucien Patrick Digbé. Malheureusement, là, aussi, apprend-on, ces discussions ont accouché d’une souris. « La grève est suspendue. Nous avons été à la Direction de l'inspection du Travail de Treichville mardi pour une autre tentative de conciliation qui s'est encore soldée par un échec car la direction reste campée sur sa décision. La semaine prochaine probablement on ira en conciliation » a confié une source au parfum de cette affaire.

« Nous voulons l’instauration d’une grille salariale avec un salaire minima catégoriel de 300 000 F CFA et surtout la révision de la durée des cars plans à 3 ans comme initialement. Nos points de réclamations et revendications sont également l’application abusif des 44 heures hebdomadaires, la revalorisation de l’indemnité de logement, l’instauration d’une prime spéciale de transport de nuit, la dotation d’un service de santé de nuit» pouvait-on lire sur le préavis de grève déposé sur la table des dirigeants des Grands Moulins d’Abidjan.

A cela s’ajoute la revalorisation de l’indemnité de logement, l’instauration d’une prime spéciale de transport de nuit.