Côte d'Ivoire

Ecole de gendarmerie d’Abidjan : Plus de 1200 élèves sous‑officiers présentés au drapeau

Publié le
ecole-de-gendarmerie-d-abidjan-plus-de-1200-eleves-sous-officiers-presentes-au-drapeau Le Général Apalo Touré a demandé aux élèves sous officier de défendre le drapeau de la république de Côte d'Ivoire
Société

Ce sont au total, 1209 élèves sous‑officiers, dont 59 stagiaires féminins, ont été présentés au drapeau, ce vendredi 3 juin 2022, à l’école de gendarmerie d’Abidjan.

C’était à l’occasion de la cérémonie traditionnelle militaire, marquant la fin des trois mois de formation commune de base pour une meilleure intégration de ce corps d’élite, en présence du commandant supérieur de la gendarmerie nationale, le général de corps d’armée, Alexandre Apalo Touré, rapporte l’AIP.

"Vous faites partie désormais de ceux qui ont la lourde tâche d’honorer et de défendre ce drapeau"

« Stagiaires de première année, vous faites partie désormais de ceux qui ont la lourde tâche d’honorer et de défendre ce drapeau qui est devant vous. Ce drapeau qui n’est pas un tissu, mais le symbole, de l’État, de la République de Côte d’Ivoire. Ce symbole doit être défendu en toute circonstance jusqu’au sacrifice suprême, cela veut dire même si vous devez y perdre la vie », a déclaré le général Apalo Touré.

Il a précisé que ‘’le glaive’’ qui est sur le drapeau, est le symbole de la gendarmerie nationale traduisant leurs attachements à une institution, à notre pays, à la droiture, à l’équité et l’égalité.

Les conseils du Général Apalo Touré aux élèves sous‑officiers

A cette occasion le commandant supérieur de la gendarmerie nationale, le général de corps d’armée, Alexandre Apalo Touré a prodigué des conseils aux nouvelles recrues.

« Vous êtes désormais intégrés dans cette gendarmerie, mais à une limite qui est liée à votre comportement. En effet, vos noms sont pour le moment écrits avec du crayon sur du papier blanc. Le crayon peut être facilement effacé, afin d’être facilement distingué et effacé. Mais si vous vous comportez bien, l’école dans laquelle vous vous trouvez est là pour faire ce tri », a-t-il prévenu.

Selon lui, les encadreurs de l’école de gendarmerie d’Abidjan s’attèlent à enlever toutes ‘’les mauvaises herbes’’. « Si vous vous transformez en mauvaise herbe, vous serez rejetés de notre institution qui est noble. Par contre, si vous êtes exemplaires, le pays va vous respecter, les étrangers également et vous contribuerez à honorer notre institution et l’Etat de Côte d’Ivoire », a averti le général Apalo Touré.

L’école de gendarmerie d’Abidjan est placée sous le commandement du colonel-major Fadiga Alassane.