Côte d'Ivoire

San Pedro : Deux candidats au BEPC expulsés pour fraude, ce que la fille a fait sur ses cuisses

Publié le Modifié le
san-pedro-deux-candidats-au-bepc-expulses-pour-fraude-ce-que-la-fille-a-fait-sur-ses-cuisses Deux candidats dont un garçon et une fille ont été expulsés pour fraude (Ph d'illustration)
Société

Deux candidats au BEPC dont un garçon et une fille ont été expulsés, le mardi 14 juin 2022, de leur centre de composition, au collège Gbao de San Pedro, lors l’épreuve de mathématique.

La ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, a décidé de lutter contre la fraude et la tricherie sous toutes leurs formes aux différents examens et concours de son département ministériel. Depuis le lancement des épreuves écrites du BEPC, le lundi 13 juin 2022, au Lycée Mamie Houphouët Fetai de Bingerville, les différentes mesures prises pour lutter contre ces fléaux portent leurs fruits.

Les deux candidats composaient au Collège Gbao de San Pedro

En effet, deux élèves issus d’un collège de San Pedro dont nous taisons volontairement le nom et candidats au BEPC session 2022, au centre de composition situé au collège Gbao de cette ville, ont été expulsés, le mardi 14 juin 2022, par le chef de centre lors de l'épreuve de mathématique.

Ils ont été surpris avec, en leur possession, un téléphone portable. C’est exactement à 11h15 que la candidate C.M. âgée de 18 ans, de nationalité ivoirienne et son compatriote C.I. âgé de 19 ans ont été pris en flagrant délit de tricherie. Avec un scotch, la fille avait collé son téléphone portable sur sa cuisse droite. En outre, elle avait collé sur ses deux cuisses des papiers, vraisemblablement des solutions aux équations posées en mathématiques.

Sa jupe couvrait ses cuisses et elle était contrainte de la remonter (remonter la jupe) pour pouvoir soit utiliser le téléphone portable ou jeter des coups d’œil sur les papiers collés avec le scotch.

Pris en flagrant délit de fraude, les deux candidats ont tout simplement été expulsés de leur centre de composition.


La Direction régionale de l’éducation nationale (DRENA) de San Pedro a été informée en vue d’enclencher la procédure administrative prévue en la matière.

Faut-il le souligner, la sécurisation dudit centre est assurée par des éléments de la gendarmerie et de la police.

« Je vous exhorte à rompre avec la facilité et les raccourcis que sont la fraude et la tricherie pour parvenir au succès »

Certainement informée de la situation, la ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, a fait dans l’après-midi de ce mercredi 15 juin 2022, une sortie sur les réseaux sociaux pour encore appeler les partisans du moindre effort à abandonner ces pratiques.

« Je vous exhorte à rompre avec la facilité et les raccourcis que sont la fraude et la tricherie pour parvenir au succès. Vous pouvez tricher pour obtenir un diplôme, mais vous ne pouvez pas toujours tricher avec la vie, surtout la vie professionnelle qui a ses exigences de performance et de rendement », a-t-elle posté.

Par la même occasion, elle a fait savoir que « La tricherie et la fraude vous rattraperont tôt ou tard quand votre compétence à l’emploi ne reflète pas le niveau de votre diplôme, qui n’est qu’une référence ».

Pour rappel, lundi, lors du lancement des épreuves écrites du BEPC, Mariatou Koné a exhorté les candidats à éviter la fraude et la tricherie et souligné que pour cette session, des mesures de lutte contre la fraude et la tricherie avaient été prises au nombres desquelles figure le système de vidéosurveillance et les numéros d’alerte.

Pour la session 2022, 547 831 candidats dont 264 331 filles affrontent les épreuves y compris 14 223 candidats au test d'orientation en seconde.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.