Côte d’Ivoire / Eboulement à Mossikro : Sur les lieux du drame, Patrick Achi passe un message

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-eboulement-a-mossikro-sur-les-lieux-du-drame-patrick-achi-passe-un-message Le Premier ministre Patrick Achi aux côtés des familles éplorées. (Ph: DR)
Société

Le Premier ministre, Patrick Achi a apporté la compassion du gouvernement ivoirien aux parents des victimes de l’éboulement qui a eu lieu à Mossikro, un sous-quartier de la commune d’Attécoubé.

Le Premier ministre Patrick Achi était dans le sous-quartier de Mossikro à Attécoubé le jeudi 16 juin 2022.

Plusieurs ministres à Mossikro

Le chef du gouvernement a visité les lieux d’un éboulement mortel survenu dans la nuit de mercredi à jeudi.

« Ce que nous souhaiterions dire, c’est transmettre aux populations de la part de Son Excellence monsieur le Président de la République, toutes nos condoléances aux familles endeuillées et tous nos sentiments de compassion pour les blessés, nos encouragements. Nous allons bien sûr, suivre les soins qui leur sont donnés », a déclaré Patrick Achi.

"Nous allons suivre les soins qui seront donnés aux blessés de cet éboulement"

Accompagné des ministres de l’Intérieur, de la Construction, de l’Assainissement, de la Communication, de la Solidarité, et du maire de la commune d’Attecoubé, le Premier ministre a rappelé que le site du drame fait partie des endroits identifiés comme zones à risques par le gouvernement.

« C’est près de 25 000 personnes qui vivent sur ces sites qui sont des sites à risques parce qu’ils sont à flancs de collines, parce qu’ils sont dans des cavernes. S’il pleut, on peut avoir rapidement des inondations et le site aujourd’hui incriminé était un de ces sites-là. 2 milliards 500 millions Fcfa ont été dégagés pour détruire ces sites, pour déplacer ces populations et des actions ont été entreprises », a expliqué Patrick Achi.

Le gouvernement durcit le ton

Le Premier ministre a précisé que la préservation des vies en période des pluies est une priorité pour l’Etat.

« L’un des objectifs qui nous avait été assigné par le Président de la République, c’est que cette année, tout soit mis en œuvre pour que nous ayons zéro décès, zéro blessé et zéro dégât matériel », a-t-il dit avant d’inviter les populations à se conformer aux instructions du gouvernement en quittant ces zones.

"Les populations invitées à se conformer aux instructions du gouvernement en quittant les zones à risques"

Patrick Achi a indiqué que ces actions sont faites dans l’intérêt des populations qui doivent véritablement suivre les instructions qui leur sont données pour quitter ces lieux qui sont des lieux à hauts risques.  

« Il faut que ces populations nous aident à les aider. Nous allons continuer d’entreprendre ces actions. Un certain nombre d’actions encore plus vigoureuses avec l’assistance des communes, des maires qui sont impliqués. En l’occurrence ici, il s’agit du maire d’Attécoubé qui connait ces sites, qui régulièrement les visite, parle également aux populations (…) Nous allons accélérer ce que nous sommes en train de faire et nous allons renforcer les choses pour qu’on ne puisse plus assister à ces situations », a souligné Patrick Achi.

A la mi-journée de ce jeudi 16 juin 2022, le bilan provisoire du drame de Mossikro faisait état 7 victimes dont 5 décédées et 2 blessées. Au moment de quitter les lieux, le Premier ministre, Patrick Achi s’est entretenu avec quelques riverains. Il leur a expliqué une fois encore la nécessité de quitter les zones à risques.

Avec sercom