Fer à béton : Issiaka Diaby traine quatre entreprises fabricants devant les tribunaux le vendredi 24 juin 2022

Publié le Modifié le
fer-a-beton-issiaka-diaby-traine-quatre-entreprises-fabricants-devant-les-tribunaux-le-vendredi-24-juin-2022 Issiaka Diaby face à quatre entreprise de fabrications de fer à béton (PhDr)
Société

Le président du Collectif des victimes en Côte d’Ivoire (Cvci), Issiaka Diaby lutte pour un fer à béton de qualité et pour cela il poursuit quatre entreprise du milieu.

Lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi 22 juin 2022 à la bibliothèque nationale du Plateau, Issiaka Diaby a annoncé une poursuite de quatre entreprises spécialisées dans la fabrication de fer à béton. Il leur reproche de ne pas concevoir un matériau aux normes. 

« Nous rappelons que les droits essentiels des citoyens sont inscrits en lettre d’or au cœur de la Constitution de notre pays. Ainsi, vue la loi portant promotion protection des défendeurs des droits de l’homme, en exécution de notre programme d’actions contre la prolifération de fers à béton hors normes en Côte d’Ivoire, nous vous informons, ainsi que les opinions nationales et internationales, que nous venons d’assigner devant la justice les quatre (4) sociétés fabricantes de fers à béton (dit fer noir) installés sur le territoire national » a-t-il fait savoir à la presse présente.

faudra-t-il que ces sociétés fournissent, devant les juges, des échantillons de différents diamètres de fer à béton (dit fer noir)

Ces sociétés qui seront confrontées à la justice ce jour-là sont « des entreprises King Ivoire SARL (située en zone industrielle de Yopougon); Société des aciéries de Côte d’Ivoire (située en zone industrielle de Yopougon) ; Socifab Sarl (Située en zone industrielle d’Anyama) ; et la société Xin Hao Min métal (située à Attingué) ».

Ces industriels doivent comparaitre à une audience prévue pour se tenir le vendredi 24 juin 2022, devant la juridiction des référés du Tribunal de Première Instance d’Abidjan Yopougon.

 Conformité avec Codinorm

A en croire le président du Collectif des victimes, cette action en justice répond à une exigence : celle d’obtenir de ces entreprises qu’elles produisent devant cette juridiction de justice ivoirienne leur certificat de conformité à la norme de qualité délivré par Codinorm.


Aussi, faudra-t-il que ces sociétés fournissent, devant les juges, des échantillons de différents diamètres de fer à béton (dit fer noir) de leur fabrication portant leur marque, griffe où initial.

Les deux types de fer à béton

Issiaka Diaby, qui a fait de ce combat son cheval de bataille, a, à cette occasion, expliqué qu’il existe deux (2) types de fer à béton: le blanc et le noir. Tout deux vendus sur le marché ivoirien.

Le premier type appelé fer à béton dit (fer blanc), est fabriqué avec une matière première importée nommé fil machine en fer acier conditionné en bobines, que nous voyons tous sur des camions qui les transportent vers les usines à travers la ville d’Abidjan.

Le deuxième type appelé fer à béton dit (fer noir) objet de notre rencontre de ce jour, quant à lui, est fabriqué à partir de matière première obtenue par recyclage de la ferraille tout venant. Cette matière première utilisée pour fabriquer le fer à béton dit (fer noir) est constituée de déchets de fer, hétérogènes contenant des produits solides et liquides résiduels.