Côte d’Ivoire/Fête de la musique : l’université Félix Houphouët-Boigny rentre dans la danse

Publié le
cote-d-ivoire-fete-de-la-musique-l-universite-felix-houphouet-boigny-rentre-dans-la-danse La première édition de la fête de la musique s’est achevée à UFHB.
Société

Le département des Arts de l’Université Félix Houphouët-Boigny a organisé sa première édition de la fête de la musique à travers la filière Musique et Musicologie, ce Mardi 21 Juin 2022.

Une conférence prononcée par Dr Koné Bassirima

C’est sous une pluie diluvienne que les  étudiants  ont pris d’assaut l’amphithéâtre Niangoran Bouah Georges où une conférence a été prononcée par Dr Koné Bassirima sur le thème : "Essai d’analyse comparée des origines africaines du blues américain : De Zélé de Papara à John Lee Hooker".

Après avoir retracé la route des esclaves africains et mis en évidence leur apport culturel dans la grande histoire du blues américain, le conférencier a relevé les similitudes entre les esthétiques de la chansonnière sénoufo Zélé de Papara et du bluesman américain John Lee Hooker, auteur du célèbre "boom boom".

Le conférencier a relevé les similitudes entre les esthétiques de la chansonnière sénoufo Zélé de Papara et du bluesman américain John Lee Hooker

 Afin de sortir sa communication du schéma classique des conférences, Dr Koné Bassirima a pris le soin d’inviter La Flamme, guitariste émérite avec qui il a réalisé un duo dans lequel la guitare et l’harmonica se répondaient en écho, le sénoufo et l’anglais se côtoyaient sur un rythme blues.

 Cette prestation qui mettait fin à la première partie de la fête de la musique organisée par le Département des Arts, a été suivie dans l’après-midi par des prestations d’étudiants et d’artistes invités. Sur la pelouse de l’espace situé entre le Bâtiment E, l’Institut d’Ethno-sociologie et la Poste de Côte d’Ivoire, trois bâches avaient été montées pour accueillir les prestations.

 Chaque parcours de la filière Musique et Musicologie (de la Licence 1 au Master 1) a eu droit à une dizaine de minutes pour égrener son répertoire qui allait de la chorale au jazz en passant par la variété africaine et internationale. Une mention spéciale a été faite aux artistes Vova, Daphy Murda, Bissa 1er, Wil Skim, Guyzo et No Stop, pour certains, étudiants ou anciens étudiants de la filière Musique et Musicologie.

 Par ailleurs, il faut souligner que cette première édition de la fête de la musique s’est achevée au crépuscule par un bal populaire animé par l’orchestre de fanfare de la filière Musique et Musicologie de l’Université Félix Houphouët-Boigny.