Journée internationale de la veuve

Une ONG sollicite le soutien de l'État ivoirien pour la construction d'un centre d'accueil pour veuve

Publié le
une-ong-sollicite-le-soutien-de-l-etat-ivoirien-pour-la-construction-d-un-centre-d-accueil-pour-veuve l'ONG Pétra-Roc était en fête avec les veuves et orphelins de Côte d'Ivoire (PhDr).
Société

L'occasion de la célébration de la veuve dans le monde a été saisie par l'ONG Pétra-Roc pour exprimer ses difficultés le jeudi 23 juin 2022 au foyer des jeunes de Bingerville.

La situation des veuves et des orphelins constitue le combat quotidien de l'ONG Pétra-Roc depuis déjà dix (10) ans. Établie dans 25 localités de Côte d'Ivoire et dans deux pays de la sous-région (Burkina Faso et Bénin), cette organisation projette de faire construire un centre d'accueil d'urgence de ces femmes fragilisées par la perte de leur conjoint.

Ce centre servira à héberger les veuves

Pour cela, une aide de l'état de Côte d'Ivoire serait la bienvenue. Du moins, c'est ce qui espère la président de l'organisation Esther Tahou.

<<la célébration de la journée internationale de la veuve, l’occasion qui nous rassemble ce 23 juin, est pour nous une double opportunité. C’est l’occasion de donner la joie à nos braves femmes vulnérables dont les droits sont souvent bafoués. En effet nous avons un projet de construction d’un centre d’accueil d’urgence de la veuve. Ce centre servira à héberger les veuves, qui pour une raison ou une autre, perdent leur logement et se retrouvent à la rue avec leurs orphelins. Oui, plusieurs fois on m’a réveillé à minuit, j’ai trouvé des mamans qui ne pouvaient pas payer leur loyer avec des orphelins que j’ai logés à l’hôtel et les jours qui ont suivis nous avons payé des cautions en leur offrant des congélateurs et machines afin que ces dernières puissent se prendre en charge. Nous sollicitons l’appui du gouvernement et de tous nos partenaires à la réalisation de ce projet à fort impact social.>> a-t-elle sollicité. 

Au passage, elle a traduit sa gratitude au maire de Bingerville qui a posé des actes en leur faveur. << Je voudrais remercier notre député maire l’honorable Youssouf Doumbia un homme au grand cœur qui en plus d’avoir offert ce lieu ainsi que toute la logistique accompagné d’un bœuf pour la restauration des veuves a déjà promis offrir un terrain pour la construction aux dites femmes, merci monsieur le député maire>> a-t-elle remercié.

Des femmes battantes

Intervenant à cette cérémonie, la président de la section de Bingerville, Mme Léa, a souligné que ces femmes demeurent dévouées pour reprendre leur vie en main. <<Aujourd’hui, nous élevons fièrement nos voix contre certaines discriminantes pour établir un point essentiel dans notre lutte. Nous sommes vivantes et fortes, nous faisons partie intégrante de cette société de Cote d'Ivoire. Nous sommes entreprenantes et le plus important étant que nous avons aussi droit au bonheur. Le titre de veuve reflète notre condition mais en aucun cas notre incapabilité>> a-t-elle indiqué.

Au nom de la Wchr, le commandant Léa Marie, a rassurer du soutien de son organisation à l'Ong. << la WCHR nous œuvrons dans la lutte de l’homme et dans la dignité humaine, je vais ici annoncer de manière solennelle à la présidente de Madame Tahou que notre institution humanitaire accréditée au niveau de L’ONU décide de vous accompagner dans cette œuvre humanitaire, parce que notre organisation agit dans ce sens-là c’est-à-dire aider les veuves, les démunis, toutes ces personnes qui sont sans espoir >> a-t-elle promis aux femmes de l'ONG.

Il faut noter que 3 milles veuves et 850 orphelins sont pris charge par la structure sous ses propres fonds. Ce sont 35 millions de FCFA qu'elle dégage chaque année.