Affaire "Allô Caviar" : la HACA se saisit des plaintes et appelle l'éditeur télé à plus de "responsabilité"

Publié le Modifié le
affaire-allo-caviar-la-haca-se-saisit-des-plaintes-et-appelle-l-editeur-tele-a-plus-de-responsabilite PH DR
Société

La haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a rendu son verdict dans l’affaire relative au signalement qui lui ont été adressés relativement à l'émission Allo Caviar, diffusée sur Life TV.

Lundi 25 juillet dernier, lors de la diffusion du premier numéro de l’émission "Allô Caviar" sur Life Tv, des téléspectateurs ont été scandalisés par des propos de la conseillère matrimoniale plus connue sous le nom de Hamond Chic. En effet, répondant à une internaute qui a révélé attendre un enfant d’un chauffeur alors qu’elle entretient une autre relation avec un vieillard fortuné communément appelé “Sugar daddy”, elle a déclaré ce qui suit :

“ Tu n’es pas ambitieuse, comment tu peux tomber enceinte d’un chauffeur ! Pourquoi tu lui as dit que tu es enceinte ? Prend l’enfant et vas au Canada ..." (ndlr : le Sugar daddy a entamé les démarches pour emmener la fille au Canada)”, a-t-elle conseillé.  Cette sortie jugée scandaleuse a tout de suite défrayé la chronique et poussé certains internautes à saisir la HACA, dénonçant "la programmation des émissions qui portent atteintes aux valeurs fondamentales de la République, de la famille et aux bonnes mœurs”.

“ La HACA a notifié l’éditeur de la chaîne, les manquement relevés et lui a rappelé ses obligations contenus dans la convention et le cahier des charges, notamment celles portant interdiction au titulaire de l’autorisation de programmer des émissions qui portent atteintes aux valeurs fondamentales de la République et de la famille, aux bonnes mœurs".

Dans le communiqué publié ce jeudi 28 juillet 2022, l’organe de régulation de la communication audiovisuelle a fermement recadré Life Tv et demandé aux responsables de la chaîne de télévision, davantage de professionnalisme et de responsabilité dans la programmation de ses émissions surtout aux heures de grands trafics.

La HACA dit cependant noter avec intérêt les correctifs apportés par Life TV à la réalisation et à la conduite de l’émission. “Hormis la première émission objet de signalements, celles qui ont suivi n’ont jusqu’ici pas appelé d’observation particulières”, indique le communiqué. De façon générale, la HACA a insisté sur la nécessité pour les éditeurs de chaînes de télévision de faire assurer une formation de base à leurs animateurs sur les règles professionnelles inhérentes à la conduite des émissions.