Accident mortel à Tiebissou : Une collision entre deux camions fait un mort calciné

Publié le Modifié le
accident-mortel-a-tiebissou-une-collision-entre-deux-camions-fait-un-mort-calcine
Société

Un nouvel accident mortel est survenu ce jeudi 11 août 2022 sur la route de Tiebissou (centre).

Après les drames survenus, lundi 1er août 2022, sur les axes Abidjan- Alépé et Yamoussoukro-Kononfla où une trentaine de personnes ont perdu la vie, un nouvel accident de la circulation grave est survenu ce jeudi 11 août.

Une collision suivie d'un incendie 

Il s'agit d'une collision entre deux camions suivie d'un incendie, sur la route de Tiebissou (centre) à hauteur de Menou. La gendarmerie qui est intervenue a dressé son bilan à savoir quatre (04) victimes dont un (01) décès calciné. Les trois (03) rescapés de l'accident ont été transportées transportés d'urgence au CHR de Yamoussoukro.

Les circonstances du drame nous sont encore inconnues. Mais selon plusieurs témoignages, le tronçon où l'accident a eu lieu est difficile à pratiquer. Nasser Edy, consultant sportif pour un média publique ivoirien, notamment, raconte.

"Le tronçon Yamoussoukro - Bouaké en passant par Tiébissou est catastrophique"

"J'y suis passé ce midi (11 août) avant l'accident. Je venais même faire un post sur cette route et je vois la publication. Le tronçon Yamoussoukro - Bouaké en passant par Tiébissou est catastrophique ! Non mais c'est grave",  dénonce-t-il sur sa page Facebook.

"Étant de nature prudent, j'ai dû rester alerte tout le tronçon. Mais sous mes yeux plusieurs accidents ont été évités de justesse. Des trous (que dis-je, des ravins) jonchent tout au long du trajet. En voulant les éviter, vous êtes parfois obligé de passer du côté gauche de la chaussée, alors que les véhicules arrivent en face. Pareil pour les véhicules venant en sens inverse aussi qui, voulant éviter les nids d'autruche sur leur côté, devient et se retrouvent nez à nez face à vous", a poursuivi Nasser Edy puis de conclure. "Cette route est un vrai calvaire. Il faut un plan d'urgence de réhabilitation. Ne me dites surtout pas qu'on attend que l'autoroute se termine. Car elle ne finira pas entièrement avant 1 an au moins, alors qu'on ne peut pas se contenter de cette vieille route encore 1 an. Chaque jour qui passe même est de trop".

En Côte d'Ivoire, les accidents de la circulation tuent environ 600 personnes par an selon les chiffres en vigueur.