Culture : "L'homme aux chaussettes rouges" de Stanislas Zézé sort le samedi 13 août prochain

Publié le Modifié le
culture-l-homme-aux-chaussettes-rouges-de-stanislas-zeze-sort-le-samedi-13-aout-prochain Stanislas Zézé, l'as ivoirien de la Finance a sorti une oeuvre auto-biographique
Société

"L’homme aux chaussettes rouges", une œuvre autobiographique, signée de l’as ivoirien de la Finance, Stanislas Zézé, sortira officiellement le samedi 13 août prochain.

En prélude de la sortie officielle de son œuvre dénommée "L’homme aux chaussettes rouges", Stanislas Zézé, le président directeur général de Bloomfield Investment Corporation, une agence de notation financière, a animé ce jeudi 11 août 2022, une conférence de presse au siège de l’entreprise sis à Abidjan-Cocody. 

Une oeuvre auto-biographique

L’ouvrage de 180 pages, coécrit avec  Pacôme Christian Kipré, aborde le parcours inspirant de l’auteur, passant par son adolescence, son environnement familial, sa spiritualité et ses valeurs tout en revenant avec franchise sur ses difficultés et ses défis relevés. «  Je crois que chaque événement malheureux ou heureux a contribué à faire de moi ce que je suis. Et aujourd’hui, je suis fier de ce que je suis », a témoigné le businessman à l’occasion de cette présentation.

Il invite à la détermination et à la rage de réussite, qui s’appuie sur le changement radical des mentalités et la prise de responsabilité

"L’homme aux chaussettes rouges", à en croire l'auteur symbolise la force de caractère et de persévérance d’un "Winner" de la Finance. Il invite à la détermination et à la rage de réussite, qui s’appuie sur le changement radical des mentalités et la prise de responsabilité.

“ Il s’agit de favoriser un courant de pensée, qui est le développement du continent africain par le changement de mentalité et l’éducation de la jeunesse” expliqué Stanislas Zézé, qui précise que l’ œuvre est adressée aussi bien à la jeunesse africaine qu’aux cadres, entrepreneurs, et aux étudiants.  

À 53 ans, Stanislas Zézé est un brillant homme d'affaires ivoirien qui a réussi dans le monde de la Finance. L’expression "Le loup de la Finance" employée dans la presse africaine pour le qualifier, le condamne à un dépassement perpétuel. Marié et père de deux filles, il est reconnu pour son travail acharné, sa ténacité et son honnêteté intellectuelle.