Lutte contre la déforestation : les jeunes de la Mé apportent leur contribution 

Publié le Modifié le
lutte-contre-la-deforestation-les-jeunes-de-la-me-apportent-leur-contribution Le reboisement de la Mé (PhDr).
Société

 Le conseil national des jeunes de Côte d'Ivoire ( CNJCI) de la région de la Mé a initié un planting d'arbres au centre hospitalier régional d'Adzopé.

En présence du ministre de l'Environnement et du Développement durable, Jean-Luc Assi, du préfet de région, Andjou Koua ainsi que nombreuses autorités administratives, coutumières ainsi que de plusieurs leaders d'association de jeunesse, un planning d'arbre a été initié dans l'enceinte du CHR d'Adzopé. 

Une jeunesse soucieuse de l'environnement 

Ce planting d'arbres a été organisé le vendredi 12 août 2022 pour amener la jeunesse à œuvrer à la protection de la nature et aussi, à veiller au bien- être de la population, a souligné le délégué régional du CNJCI de la Mé, Kouachi Kouachi Jules.

nous appelons toute la jeunesse de la Mé en particulier et la jeunesse ivoirienne en général à mener des actions dans le sens de la préservation de la nature

<< Ce planting d'arbres doit être suivi de plus près. C'est pourquoi, nous appelons toute la jeunesse de la Mé en particulier et la jeunesse ivoirienne en général à mener des actions dans le sens de la préservation de la nature, de l'environnement et de la protection de la faune, la flore et des eaux pour permettre à nos enfants de connaître les espèces d'arbres et les ressources animales>>, a-t-il souligné avant de promettre à l'État, l'engagement ferme de la jeunesse de la Mé à relever le défi de la restauration du couvert forestier.

Avant ce planting d'arbres, le CNJCI d'Adzopé a procédé à la distinction de plusieurs autorités, élus, directeurs centraux et chefs de service du département, rappelle-t-on.

Une même initiative a eu lieu à Irobo lors de la célébration du 62e anniversaire de la Côte d'Ivoire le 7 août dernier.

Lutter contre le réchauffement climatique 

Le chef de cantonnement des Eaux et Forêts d’Irobo, Lieutenant Any Serge, a souligné que le reboisement est une urgence et doit constituer la préoccupation de tout le monde, parce qu’il y va du succès de la lutte contre le réchauffement climatique qui menace le monde entier.

« Le chef de l’État et le gouvernement sont à la tâche et à notre niveau, nous devons sur le terrain exécuter les consignes pour mener efficacement le reboisement pour faire barrage au réchauffement climatique », a-t-il insisté.

Les chefs de village venus prendre part aux festivités de l’Indépendance ont également planté des arbres et pris l’engagement de sensibiliser leurs populations respectives, pour participer au renforcement du couvert forestier.