Pour ou contre les cours de vacances: Enseignants, parents et élèves se prononcent

Publié le Modifié le
pour-ou-contre-les-cours-de-vacances-enseignants-parents-et-eleves-se-prononcent Plus que deux semaines avant la fin des cours de vacances dans les établissements scolaires. (Ph: DR)
Société

Occasion de mise à niveau pour certains élèves ou de révision, pour d’autres, les cours de vacances sont diversement appréciés par les enseignants, parents et les élèves eux-mêmes.

À deux semaines de la fin des cours de vacances, notre équipe de reportage a donné la parole aux différents acteurs impliqués dans l’enseignement, aux parents d’élèves ainsi qu’aux enfants pour avoir leur avis sur l’organisation des cours de vacances.

Enseignants et parents divisés sur les cours de vacances

Gbakui César, Directeur d’école Méthodiste à Aboudé Mandéké, dans le département d’Agboville est catégorique sur le fait que les vacances scolaires sont faites pour se reposer. Selon Lui, si l’enfant a bien travaillé durant toute l’année, il serait intéressant de lui accorder des moments de loisirs.

«Mais s’il arrive que pendant l’année scolaire l’enfant n’a pas bien travaillé, et que son rendement n’est pas bon, on peut profiter des vacances pour le renforcer un peu», indique Gbakui César.

"Dans la plupart des établissements, les cours de vacances tournent généralement autour de deux matières: le français (la lecture et l’orthographe) et les mathématiques"

Puis d’informer que dans la plupart des établissements, les cours de vacances tournent généralement autour de deux matières: le français (la lecture et l’orthographe) et les mathématiques.

Angbé Konan, enseignant au Groupe scolaire Les Winners, à Songon-Bimbresso confie que les cours de vacances sont organisés pour faire la mise à niveau des enfants qui traînent des lacunes.

«Il y a des parents qui pensent que quand on organise les cours de vacances, c’est pour se remplir les poches. Ce n’est pas notre objectif. Les cours de vacances sont organisés pour préparer l’enfant à affronter la nouvelle classe. Il s’agit également d’une occasion pour faire la mise à niveau de certains enfants», explique Angbé Konan.

La qualité de l'enseignement, une préoccupation

Le vice-président du quartier Carrefour des cités, à Songon-Bimbresso, également parent d’élèves, Samaké Youssouf, estime que pendant les vacances les enfants doivent se reposer.

Cependant, il fait l’amer constat selon lequel, «malheureusement, depuis un certain temps, dans des écoles privées comme dans des écoles publiques, l’enseignement n’est pas de qualité. Chaque trimestre, certaines écoles changent d’enseignants».

"Depuis un certain temps, dans des écoles privées comme dans des écoles publiques, l’enseignement n’est pas de qualité.Chaque trimestre, certaines écoles changent d'enseignants"

Toute chose qui oblige, déplore-t-il, les parents qu’ils sont à faire faire des cours de vacances aux enfants, surtout ceux qui sont en classes d’examens.

«À partir de ce moment, les cours de vacances sont une opportunité pour nous parents de faire progresser les enfants. Surtout qu’il y a aussi des écoles où les classes sont surchargées ce qui rend l’apprentissage difficile», précise le vice-président du quartier Carrefour des cités, faisant remarquer que les classes dans les écoles publiques sont surchargées, avec environ 60 à 80 élèves, voire même 100 élèves.

«Un enseignant, quelque soit sa bonne volonté, ne peut pas encadrer tout ce monde. Et comme les enseignants disent qu’ils sont mal payés, ils ne sont pas motivés. Donc si c’est un cours à domicile ou un cours de vacances où il sait qu’il va avoir une rémunération en sus de son salaire, il se donne plus», souligne Samaké Youssouf.

Allier études et activités ménagères

Mme Abogni Claude-Liliane est mère de 7 enfants, tous scolarisés dont la dernière fera la maternelle à la rentrée scolaire 2022-2023.

Cette maman dit n’avoir jamais accepté que ses enfants fassent les cours de vacances. «Je n’ai que des filles, donc c’est pendant les vacances que je les forme à la cuisine, au ménage, en somme à toutes les tâches ménagères. L’école est un lieu d’apprentissage, certes, mais après les cours, mes filles sont à la cuisine et ça ne les empêche pas d’avoir de bons résultats scolaires», se vante Mme Abogni Claude-Liliane.

"L’école est un lieu d’apprentissage, certes, mais après les cours, mes filles sont à la cuisine et ça ne les empêche pas d’avoir de bons résultats scolaires"

N’empêche, elle reconnaît qu’il y a des enfants qui traînent des lacunes et certains qui, pendant l’année scolaire ont été malades, d’où la nécessité de revenir sur les programmes passés pour les mettre à niveau.

«Si l’enfant a de bons rendements, il n’est pas nécessaire que pendant les vacances il fasse des cours. Par contre, s’il a eu des difficultés, il est recommandé de faire des cours de vacances pour le mettre à niveau», mentionne-t-elle.  

La plupart des élèves qui prennent part aux cours de vacances sont contents de l’enseignement reçu. Ils disent avoir appris pendant les cours de vacances, la conjugaison, la table de multiplication et l’écriture des nombres en chiffre et en lettre.