Promotion des arts et de la littérature : N’Douci ouvrira un centre chorégraphique

Publié le Modifié le
promotion-des-arts-et-de-la-litterature-n-douci-ouvrira-un-centre-choregraphique le centre une fois ouvert, accueillera des résidences de créations et les travaux de chorégraphes nationaux et internationaux (PhDr).
Société

Débutée en 2016, la construction du centre Espace Siablé Compagnie Joseph Aka est estimée à près de 150.000 euros, soit un peu plus de 97 millions 500 mille f cfa.

Le centre Siablé offrira, à la fin des travaux de construction, 3 espaces de danse et de répétition de 150m², avec une capacité d’accueil de 35 résidents, un entrepôt, un réfectoire, des bureaux, une bibliothèque. L’information émane d’un communiqué dont Linfodrome a eu copie.

Des résidences de créations

L’initiateur du projet, Joseph Aka révèle dans la note que le centre, une fois ouvert, accueillera des résidences de créations et les travaux de chorégraphes nationaux et internationaux.

« Le centre s’apprête à accueillir d’autres disciplines de la scène : la musique, le théâtre, les arts plastiques, le slam, le conte, etc. Le centre proposera des cours d’alphabétisation, en plus de servir de cadre d’échanges sur les questions sanitaires et sociales (planning familial, aide à l'entreprenariat des femmes, etc). Projet écologique, le centre sera doté d’un système d’alimentation en énergie durable », a-t-il dit. 

Selon Joseph Aka, ce centre se veut un projet de vie et de transmission pour l’homme. Poursuivant, M. Aka a indiqué que dans le village de Botindé (7 kilomètres de N’Douci) où il est situé, le centre chorégraphique Espace Siablé Compagnie Joseph Aka prend de plus en plus forme.

Bonne évolution des travaux

 « Les travaux avancent bien. Deux nouveaux bâtiments : le réfectoire et la salle de répétition (tous deux de niveau R+1), sont récemment sortis de terre. Ces deux ouvrages sont au stade du dallage pour leur niveau supérieur, achevés à 65% », a dévoilé l’initiateur du projet.

Car, dira-t-il sur le site de 3800 m2, ces deux nouvelles bâtisses viennent consolider l’architecture du centre, aux côtés des deux bâtiments dortoirs de 6 pièces déjà livrés.

« Le bâtiment du réfectoire est composé, au rez-de-chaussée, d’une cuisine, d’un bar, d’une terrasse. Au-dessus, après le dallage du niveau, seront montées deux salles de bureaux. Quant à la salle de répétition- qui pourra accueillir 40 danseurs sur son plateau, elle comprend au rez-de-chaussée la vaste salle de répètes, modulable en salle d’exposition d’art, salle de conférence, de cérémonie… », a-t-il conclu.