Côte d'Ivoire

Réchauffement climatique et investigation environnementale : L’institut Panos forme des journalistes ivoiriens

Publié le Modifié le
rechauffement-climatique-et-investigation-environnementale-l-institut-panos-forme-des-journalistes-ivoiriens
Société

Le journaliste sénégalais Birame Faye, de l’Institut Panos Afrique de l’Ouest a procédé à la formation de Douze (12) professionnels des médias ivoiriens sur le réchauffement climatique et l’investigation environnementale.

Un atelier de renforcement des capacités des professionnels des médias sur les nouvelles approches d’investigation environnementale basée sur des données et le changement climatique a été organisé à Abidjan, du 17 au 20 Août 2022 dans le cadre du projet Open Climate Reporting Initiative.

Les journalistes ivoiriens à utiliser davantage les outils du journalisme de données et de l’investigation scientifique

L'objectif de l'atelier est d’améliorer la qualité du traitement de l’information environnementale. Dès l’entame des séances de renforcement des capacités, le formateur principal, le sénégalais Birame Faye a laissé entendre que le réchauffement climatique a des effets pervers sur la Côte d’Ivoire et bien d’autres pays de la sous-région. Il a invité les journalistes ivoiriens à utiliser davantage les outils du journalisme de données et de l’investigation scientifique pour enquêter sur le changement climatique, la santé ou la pollution.

La qualité du traitement de l’information environnementale grâce à l’usage des données est la priorité

« Ce projet mené par le Centre for investigative Journalism (CIJ) en collaboration avec l’Institut Panos Afrique de l’Ouest (IPAO) vise à améliorer la qualité du traitement de l’information environnementale grâce à l’usage des données probantes d’ici 2024. Il fournira des outils, les techniques ainsi que l’expertise nécessaire pour enquêter et dénoncer les actes répréhensibles, rechercher et quantifier les images précises de la situation et de l’impact du changement climatique » a confié Birame Faye, Coordinateur Régional Média de l’institut Panos Afrique de l’Ouest.

Au terme de cette formation, les journalistes ayant participé à cette formation devront être capables de mener des investigations sur le changement climatique et la préservation de l’environnement à l’aide de données, rapports, statistiques etc. Pour finir, il faut savoir que les participants à l’atelier sont des journalistes de la télévision nationale (RTI), des radios privées commerciales, des organes de presse écrite, de la presse numérique, etc.