Côte d'Ivoire

Éducation: L’Etat veut faire prêter des livres aux élèves à 10.000FCFA, les précisions du Ministre Amadou Coulibaly

Publié le Modifié le
education-l-etat-veut-faire-preter-des-livres-aux-eleves-a-10-000fcfa-les-precisions-du-ministre-amadou-coulibaly
Société

Le conseil des ministres a entendu une communication faisant état de la mise en œuvre d’un projet pilote qui consiste à faire prêter des manuels scolaires aux apprenants pour un coût de 10 mille francs CFA.

Un Conseil des Ministres a eu lieu le mercredi 14 septembre 2022 au palais de la présidence au Plateau. L’une des informations majeures est la phase expérimentale d’un projet consistant à faire prêter des documents scolaires aux élèves et étudiants.

Tout le secteur éducation-formation concerné 

« Au titre du ministère de l’éducation nationale et de l’Alphabétisation, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le ministère l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’Apprentissage, le conseil a adopté une communication relative aux mesures spécifiques pour la rentrée scolaire et universitaire 2022-2023. En effet, le conseil a arrêté des mesures spécifiques pour améliorer le dispositif de l’enseignement scolaire de l’enseignement supérieur et de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Il s’agit notamment au niveau de l’enseignement scolaire de la distribution de 5,3 millions de kits et de 6,1 millions de manuels pour un coût global de 17 milliards de FCFA. En outre, un projet pilote de prêt et de location de livres dénommé « projet Bonamass » sera mis en place pendant cette année scolaire. Les manuels essentiels seront prêtés aux élèves pour un coût de dix mille (10 mille) francs CFA.» a révélé le ministre de la Communication et de l’Économie Numérique Amadou Coulibaly, par ailleurs porte-parole du gouvernement.

De plus, le gouvernement procédera à la distribution de tables-bancs 

Il a ensuite évoqué la distribution de 167 mille tables bancs aux établissements scolaires de Côte d’Ivoire pour un coût de 3 milliards de francs CFA.