Soutenance de thèse : la place de la femme dans l’église retient l’attention du désormais Dr Emmanuel Signaux

Publié le Modifié le
soutenance-de-these-la-place-de-la-femme-dans-l-eglise-retient-l-attention-du-desormais-dr-emmanuel-signaux Dr Emmanuel Signaux estime que la place de la femme dans l'église s'imposera (PhDr.
Société

L'impétrant Emmanuel Signaux a obtenu la mention très honorable du jury à la fin de sa soutenance tenue, le lundi 19 septembre 2022 à l'Université Félix Houphouet-Boigny.

Le nouveau docteur en histoire de l'église, Emmanuel Signaux a soutenu sa thèse de doctorat unique sur le thème « les femmes et leur implication dans l'église évangélique des Assemblées de Dieu de Côte d'Ivoire (1957 - 2019) » à l'amphithéâtre pharmacie de l'Université Félix Houphouet-Boigny en présence de plusieurs autorités universitaires, ecclésiastiques ainsi que de nombreux étudiants.

 « Le jury de la soutenance de thèse de doctorat d'Emmanuel Signaux a décidé de lui donner la mention "très honorable" avec l'encouragement du jury pour l'originalité de son travail porté sur la place de la femme dans l'église », a annoncé le président du jury, le professeur Baha-Bi Yousan Daniel d'ailleurs, doyen de l'unité de formation et de recherche des sciences de l'homme et de la société (UFR SHS).

Il explique que la réalité de la première place de la femme finira par s'imposer

Il a aussi indiqué que le jury n'a pas hésité de lui accorder cette mention avec le grade de docteur dans la mesure où son travail est de qualité avec le respect énorme du cycle de la recherche, la méthodologie du travail avant de préciser que ce travail a été bien rédigé dans une forme acceptable avec un sujet très difficile à traiter surtout sur la question de la place de la femme dans l'église.

Une place qui s’impose dans l’église

A en croire Signaux, la femme peut occuper un rang supérieur dans l'église au même titre que l'homme sans toutefois bouleversé l'ordre établi. Il explique que la réalité de la première place de la femme finira par s'imposer dans l'église avec l'observation dans l'avenir des ordinations diaconales de femmes.

Emmanuel Signaux a aussi ajouté que le rôle de guide que confère l'église à la femme ne l'exclut pas de la première place et ni la maintient aussi à la seconde place.

« Aujourd'hui, l'émancipation et la question du genre dans des travaux scientifiques et colloques montrent bien évidemment la place de la femme au cœur de l'église. Nous voulons comprendre la question du genre dans l'église. Est ce qu'il faut bouleverser l'ordre de l'église à cause d'une question mondiale de promotion du genre?  Les femmes de l'église peuvent s'imposer car leur place n'est pas derrière. Une aide n'est pas forcément la deuxième position », a-t-il étayé.