Côte d'Ivoire

Assistance scolaire et développement d'activités : Des enveloppes distribuées aux victimes des crises

Publié le Modifié le
assistance-scolaire-et-developpement-d-activites-des-enveloppes-distribuees-aux-victimes-des-crises Des enveloppes distribuées aux victimes des crises
Société

Plusieurs victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire ont bénéficié, le jeudi 29 septembre 2022, d'un appui financier du gouvernement ivoirien.

Le gouvernement ivoirien vient de donner une bouffée d(oxygène aux victimes des crises qui ont eu lieu en Côte d’Ivoire. En effet, la ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Myss Belmonde Dogo, a procédé le jeudi 29 septembre 2022, à la distribution d'enveloppes aux victimes desdites crises.

Action du gouvernement pour la prise en charge des victimes

Il s’agit de sommes destinées à la prise en charge scolaire, ainsi qu'à la conduite d'activités génératrices de revenus (AGR).

La ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté a indiqué que ces ressources devraient permettre aux enfants de commencer l'école avec tous leurs camarades.

Myss Belmonde Dogo a saisi cette occasion pour dresser le bilan des actions du Gouvernement à l'endroit des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire. Elle a rappelé qu'à ce jour, des ressources ont été mises à la disposition de 4 410 ayant-droits des victimes des crises ; 1 958 blessés ont été pris en charge sur le plan psychologique et 21 733 orphelins assistés. En plus de tout cela, l'Etat a financé 188 bénéficiaires des AGR (Activités génératrices de revenus).

"Notre rôle est de vous faire sortir de l'état de vulnérabilité"

La ministre a invité les différentes bénéficiaires de l'assistance de l'Etat à développer des AGR, « parce que l’assistance de l'État ne peut pas être éternelle. Notre rôle est de vous faire sortir de l'état de vulnérabilité en mettant en place des AGR », a-t-elle mentionné.

Revenant sur un récent sit-in organisé par des victimes des crises ivoiriennes, la ministre Belmonde Dogo a exprimé son mécontentement. Elle a demandé aux victimes de faire en sorte de ne pas mettre à mal le travail abattu par le Président de la République, Alassane Ouattara. « Chaque pays autour de nous a connu son lot de crises ; mais aucun pays n'a fait ce que le président Alassane Ouattara a fait pour les victimes de la Côte d’Ivoire. Depuis 2002, soit près de 20 ans que le président Ouattara se préoccupe de la situation des victimes des crises ivoiriennes », a insisté la ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté.

En dehors des procédures judiciaires, la Cour pénale internationale (Cpi), à travers un fonds mis en place, soutient également les victimes des crises. C’est à ce titre que Aude le Goff, représentante dudit fonds en Côte d’Ivoire a pris part à la cérémonie de remise de prises en charge scolaire et d’appui des AGR de victimes des crises.

Elle a informé que le fonds de la Cpi accompagne les victimes de 13 incidents.