Cherté de la vie : l’Etat met à la disposition des élèves de 6e des manuels scolaires

Publié le Modifié le
cherte-de-la-vie-l-etat-met-a-la-disposition-des-eleves-de-6e-des-manuels-scolaires
Société

Remise de kits scolaires aux élèves de 6e .

L’Etat de Côte d’Ivoire met désormais à la disposition des élèves de la 6ème des manuels scolaires dans huit disciplines pour un coût de 10 000 Fcfa, le kit, dans le cadre de la phase pilote du projet Bonamas, qui s’inscrit “dans sa volonté politique de lutter contre la cherté de la vie tout améliorant la qualité de l’éducation scolaire”.

Le projet pilote 

L’annoncé a été faite par le directeur de la Pédagogie et de la Formation continue, Adama Samassi, lors d’une conférence de presse, vendredi 30 septembre 2022, à Abidjan, en vue de présenter le projet la Bourse nationale du manuel scolaire (Bonamas) du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (MENA), après son approbation le 14 septembre lors du conseil des ministres.

Le projet rentre en phase pilote au titre de l’année scolaire 2022-2023. Au total, 40 000 manuels scolaires des disciplines principales, à savoir le français, l’anglais, les mathématiques, physique chimie, Sciences de la vie et de la Terre (SVT), Education aux Droits de l’Homme et à la Citoyenneté (EDHC), histoire géographie et Technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE), seront distribués dans 33 établissements publics et privés, issus de 29 directions régionales.

5000 élèves 

Ces manuels seront mis à la disposition de 5 000 élèves de la 6ème  et des enseignants. La souscription au dispositif Bonamas est de 10 000 Fcfa, payable en ligne auprès des opérateurs qui accompagnent le MENA, après l’inscription de l’élève, a expliqué le coordonnateur adjoint de Bonamas, Fatogoma Coulibaly.

Selon des statistiques réalisées dans les directions régionales en 2019 en classe de 6ème, seulement 18% des élèves possédaient au moins un manuel pendant les cours. Or l’inaccessibilité des élèves du secondaire aux manuels a un impact sur la qualité des apprentissages, a soutenu M. Samassi.

Ainsi, ce projet qui bénéficie d’un appui technique et financier de la coopération française à travers le Contrat de désendettement et de développement (C2D) pour un montant de 3 372 162 451 francs CFA, s’étendra progressivement à toutes les 6ème l’an prochain et aux 3ème en 2026-2027