Côte d'Ivoire : Le ministre Laurent Tchagba mène plusieurs actions de reboisement dans la région de la Mé

Publié le
cote-d-ivoire-le-ministre-laurent-tchagba-mene-plusieurs-actions-de-reboisement-dans-la-region-de-la-me
Société

Plusieurs actions d'envergure ont été menées par le ministre des Eaux et Forêts Laurent Tchagba à Adzopé, ville natale du Premier ministre Patrick Achi.

Le Ministre des Eaux et forêts, Laurent Tchagba a effectué plusieurs planting d’arbres dans le cadre d’une mission de travail à Adzopé, jeudi 29 septembre 2022 à Adzopé, localité native du Premier ministre, Patrick Achi chef du gouvernement.

Les grandes articulations de la visite du ministre Tchagba à Adzopé

Cette visite a consisté à une opération de planting d'arbres au lycée moderne 2 avec les organisateurs du Festival agricole de la Mé (FESTAME), une visite du centre de semences de la SODEFOR et une séance de travail avec les industriels du bois d'Adzopé à S.P.A de la Mé. Le ministre Laurent Tchagba était en compagnie de son collègue de l'Environnement et du Développement Durable, Jean Luc Assi, fils de la région de La Mé.

Le planting d’arbre au lycée organisé par le Festival agricole de la Mé (FESTAME) en collaboration avec le ministère des Eaux et Forêts avait pour objectif de permettre au lycée moderne 2 qui ne bénéficie d’aucun arbre d’avoir son arboretum. Ce projet participe également à la sensibilisation des élèves au reboisement.

Un planting d'arbres symbolique 

Le FESTAME est prévu pour décembre 2022 et ce planting est l'une des activités inscrites à leur agenda. Toutefois le mois de décembre n'étant pas une période propice à la croissance des plants à cause de la rareté des pluies, alors le planting a été détaché du calendrier initial et réalisé jeudi 29 septembre 2022.

Après cette activité de planting, M. Tchagba et sa délégation ont visité la direction régionale des Eaux et Forêts ainsi que le centre de semences de la SODEFOR. Ces visites ont permis au membre du gouvernement d'une part, de connaître les conditions de travail de ses collaborateurs et d'autre part de s'imprégner des acquis techniques. Cette étape a pris fin par un planting symbolique du ministre.

L'objectif demeure le même : restaurer 20% du couvert forestier ivoirien 

Le cap a été ensuite mis par la suite sur la S.A.P de la Mé où deux entreprises de transformation du bois (FIP et INPROBOIS) ont fait une présentation de leurs activités. Cette projection a retracé l'historique de la création de la S.A.P, les activités menées et les obstacles rencontrés. Cette réserve forestière créée par ses industriels depuis plus de 30 ans est bien entretenue et l'accent est mis sur le reboisement. Cette troisième étape a permis au ministre et sa délégation de constater la quantité et la qualité des produits forestiers qui laissent entrevoir que l'espoir est permis pour l'atteinte de l'objectif de 20% du couvert forestier soit un accroissement de trois millions ha de forêts prôné par le président de la République Alassane Ouattara d’ici 2030.

Après Adzopé, le ministre et sa délégation ont mis le cap sur Abengourou

Ce passage à la S.P.A a mis fin à la mission du ministre Tchagba à Adzopé. Il s'est mis en route pour Abengourou où plusieurs activités sont prévues vendredi 30 septembre et samedi 1er octobre 2022 dans le cadre du couvert forestier.

La Côte d’Ivoire a perdu plus de 70% de son couvert forestier entre 1960 et 2021, passant de 16 millions d’hectares à 2,97 millions hectares actuellement. Comme projet immédiat, le premier responsable des Eaux et Forêts a engagé ses directions régionales et départementales, les cantonnements et postes forestiers dans une politique de reboisement par objectif.