Côte d’Ivoire / Secteur éducation-Formation : Les manuels « Éducation à la Lutte contre la Corruption » enfin prêts

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-secteur-education-formation-les-manuels-education-a-la-lutte-contre-la-corruption-enfin-prets
Société

La Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG) a initié un atelier le 1er octobre 2022à Assinie pour annoncer la fin de la conception des manuels et curricula de formation, destinées aux élèves et futurs fonctionnaires.

La Côte d’Ivoire a décidé d’explorer d’autres voies et moyens afin de prévenir et lutter efficacement contre la corruption et infractions assimilées. L’une des solutions est d’implémenter cette politique dans le système éducation/formation.

La lutte contre la corruption a été introduit dans tous les ordres de l’enseignement en Côte d’Ivoire

C’est dans cette optique que depuis 2019, des experts issus de plusieurs domaines ont entrepris la confection de manuels de formation intitulés « Éducation à la Lutte contre la Corruption (ELC) » dont la présentation a eu lieu le 1er octobre 2022 à Assinie, région du sud-Comoé, à l’est d’Abidjan, sur le littoral. Selon Jacques III Achiaou, directeur de la Sensibilisation et Éducation à la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG), le projet de formation sur la lutte contre la corruption a été introduit dans tous les ordres de l’enseignement en Côte d’Ivoire : le préscolaire, le primaire, le secondaire, l’enseignement technique et la formation professionnelle, l’enseignement supérieur et les écoles de formation des fonctionnaires agents de l’Etat notamment l’École normale Supérieur (ENS), l’École Nationale d’Administration (ENA), l’École de police, etc.

Ces documents seront  transmis au gouvernement ivoirien pour adoption

« Concernant les niveaux de la maternelle, du primaire et du secondaire général, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle : les programmes éducatifs, les guides d’exécution, les manuels et les guides d’utilisation des manuels, pour la petite et la moyenne sections, la grande section, les cours préparatoires, les cours élémentaires, les cours moyens, les 6ème/5ème ; les 4ème/3ème, les 2nde/1ère, la Tle, le CAP et le BT » a clarifié Jacques III Achiaou. 

Tous ces documents, ajoute-il, seront  transmis au gouvernement ivoirien pour adoption sur proposition des ministres concernés. « Dans le cadre de l’intégration de l’Éducation à la Lutte contre la Corruption (ELC), par vie de discipline, il conviendra de former la chaîne pédagogique» a déclaré le directeur de la Sensibilisation et de l'Éducation.

Le secrétaire général de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG), Henri Augustin Aka représentant N’golo Coulibaly, président de cette institution, a rappelé lors de la cérémonie de clôture les attributions de son organisme. « Les missions de la HABG couvrent un large spectre. Elle ne fait pas que combattre la corruption. Elle construit également une société ivoirienne où règnent les valeurs d’intégrité et de probité. En d’autres termes, au-delà de la lutte contre la corruption, elle est aussi engagée sur les actions fortes de prévention» avant d'adresser tous les experts qui ont participé à la réalisation de ce projet.