Affaire" faux général ": l'archevêque Kodja Guy Vincent auditionné,ce qui s'est passé à la brigade de recherche

Publié le Modifié le
affaire-faux-general-l-archeveque-kodja-guy-vincent-auditionne-ce-qui-s-est-passe-a-la-brigade-de-recherche Son Éminence L'archevêque Kodja Guy Vincent
Société

Dans une vidéo postée sur la page Facebook de son église (la Megvie), L'archevêque  Kodja Guy Vincent relate le film de son audition dans l'affaire " faux général arrêté ".

Son Éminence L'archevêque Kodja Guy Vincent, fondateur de la mission évangélique la cité de la grâce ( Megvie), a été entendu dans l'affaire du " faux général arrêté " . Dans une vidéo postée sur sa page Facebook, l'homme de Dieu fait le récit de son audition à la brigade de recherche.

La relation entre lui et l'accusé

L'archevêque a été interrogé sur sa relation avec monsieur Mathias Lebahy (l'accusé ). << J'ai reçu une convocation de la brigade de recherche pour une affaire me concernant.  Quand je suis arrivé, on me présente un dossier . Est-ce vous connaissez ce monsieur  qui s'est fait passer pour un général de corps d’armée qui appartient à une institution ?. J'ai répondu non. En effet, j'ai été invité à une dédicace chez l'évêque Koné Jean et c'est moi qui est prêché ce jour-là.  À la fin du programme, il m'a présenté le monsieur ( Mathias Lebahy ndlr) comme étant un membre de l'Onu. Je l'ai salué, après ils sont restés et moi je suis parti. Après cette ça on ne sait plus revu parce que je ne le connais pas>>, a-t-il indiqué.

À en croire son témoignage, il n'a eu aucune liaison avec l'accusé

Selon L'archevêque,  le motif de la convocation donné par la brigade de recherche portait sur le fait l'accusé pétant que lui ( Kodja Guy Vincent) fait partie de son état-major. Une photo de lui et de l'accusé dans laquelle il était vêtu dans une tenue militaire lui a donc été présenté. En réaction, le fondateur de la Megvie a indiqué que : << Je reconnais ma tête, mais le reste du corps, ce n'est pas moi. J'ai présenté les photos originales dans mon téléphone et ils ont reconnu que c'était un montage>>, a-t-il expliqué.

Affaire perquisition de son domicile

La presse a annoncé que son domicile a été perquisitionné.  À ce sujet, l'homme de Dieu a fait des précisions dans sa vidéo. << Ils m'ont demandé si j'ai des tenues militaires chez moi. On est venue à mon domicile et ils ont fouillé sans rien trouver. L'évêque Koné qui a fait les présentations a reconnu  que je n'avais pas de lien avec le monsieur, l'accusé lui-même à témoigné, donc on va juste entendu, on ne m'a pas arrêté comme les gens le disent>>, a-t-il clarifé. Il a aussi apporté un démenti formel sur l'affaire " des 10 millions réclamés par le colonel Inza. << À aucun moment il ne m'a soutiré de l'argent>>, a-t-il martelé.

À en croire son témoignage, il n'a eu aucune liaison avec l'accusé a part la simple présentation qui a été faite le jour de la cérémonie de dédicace à laquelle il a pris part.

Placé en garde-a-vu pendant plusieurs jours, le quotidien le nouveau Reveil annonce que monsieur Mathias Lebahy cité dans l' affaire de ‘’ faux général’’ a été transféré à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan le lundi 01 novembre 2022.