Autonomisation de la femme : l'ASCAD propose l’entrepreneuriat comme solution

Publié le
autonomisation-de-la-femme-l-ascad-propose-l-entrepreneuriat-comme-solution
Société

 L’autonomisation de la femme est un sujet d’actualité en Côte d’Ivoire. Le gouvernement en a même fait une priorité pour permettre aux femmes de jouer pleinement leur rôle central en matière de santé, de développement et d’éducation.

Depuis quelques années, de nombreuses interventions viennent renforcer les actions du gouvernement pour l’amélioration des conditions de vie des femmes.

Les solutions des diasporas africaines

Ainsi, l’Académie des sciences, des arts, des cultures d’Afrique et des diasporas africaines (ASCAD) a décidé d’apporter sa pierre à l’édifice. Elle organise en effet un atelier les 29 et 30 novembre 2022 sur le thème, à l’Hôtel Palme Club de Cocody « Promotion de l’entrepreneuriat comme un moyen d’autonomisation de la femme en Côte d’Ivoire ».

Selon Pr Atsain Achi, président du Comité scientifique, qui a animé une conférence de presse, jeudi, au siège de l’Institution à Cocody Les II Plateaux, cet atelier est placé sous le haut parrainage et la présidence effective du Premier ministre Patrick Achi. Il s’agit, a-t-il dit, pour l’ASCAD, de « jeter un regard critique sur la politique nationale en matière de développement de l’entrepreneuriat féminin en Côte d’Ivoire.

«Les participants à l’atelier viennent de tous les horizons économiques, sociaux et culturels, ont conclu les promoteurs de l’événement»

Selon les organisateurs, l’atelier se s’articulera autour de plusieurs sujets : la politique nationale de l’entrepreneuriat féminin en Côte d’Ivoire, l’incidence d’une culture non égalitaire et d’une discrimination de fait qui est susceptible de saper la promotion de l’entrepreneuriat

A cela on ajoute l’impact de l’accès au grand financement pour les femmes, les difficultés d’accès à l’information, aux marchés des biens et services, aux marchés publics et au marché e-business, le rôle déterminant des services d’appui qui ne prennent pas toujours en compte l’aspect genre, le leadership entrepreneurial et politique : accès aux postes de décisions très limités et une représentativité réduite. » Les participants à l’atelier viennent de tous les horizons économiques, sociaux et culturels. Les participants à l’atelier viennent de tous les horizons économiques, sociaux et culturels, ont conclu les promoteurs de l’événement.