Côte d’Ivoire : Une étude démontre comment l'incivisme impacte négativement le pays, L'OSCS propose des solutions

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-une-etude-demontre-comment-l-incivisme-impacte-negativement-le-pays-l-oscs-propose-des-solutions
Société

La présentation officielle de l'étude sur l'incivisme en Côte d'Ivoire a eu lieu ce jeudi 1er décembre 2022, à Abidjan Cocody. Plusieurs secteurs touchés par ce fléau.

L'indiscipline et l'incivisme minent le quotidien de la population ivoirienne. Plusieurs cas sont observés. Pourtant, les conséquences qui en découlent sont inestimables.

L'Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion Sociale (OSCS) engage le combat

Pour y faire face, l'État de Côte d'Ivoire a entrepris plusieurs actions. Lesquelles ont donné naissance à la création de l'observatoire de la Solidarité et de la Cohésion Sociale (OSCS) dont la mission est de contribuer à la réduction de l'incivisme. Après une année de pleins exercices sur l'étendue du territoire ivoirien, ce jeudi 1er décembre 2022, a marqué la cérémonie de présentation de l'étude sur l'incivisme. De cette étude, il ressort que les cas d'incivisme sont légions et affecte tous les secteurs d'activités. D'abord, dans le transport le non-respect du code de la route par les usagers. Il faut préciser que même les autorités politiques et communautaires sont impliquées. Sans oublier les transports en commun (mini-cars communément appelés gbaka, taxis compteurs...).

L'administration, de façon générale, souffre des actes d'incivisme et d’indiscipline

Ensuite, dans le secteur éducation. Professeur Kacou Patrice, Chef de Département Études et Prospective, fait remarquer que, le non respect des règles disciplinaires par les élèves et étudiants sont fréquents. L'administration, de façon générale, et le secteur judiciaire ne sont pas en marge. Face à ces situations accablantes, l'on préconise la mise en œuvre des recommandations, en inscrivant au rang des priorités nationales la lutte contre l'incivisme.

Le DG de l'OSCS Coulibaly T. Ibrahima appelle à une prise se conscience collective

Aussi, le renforcement des capacités logistiques des auto-écoles pour la formation des candidats, estelle imoirtabte. Il faudrait également amplifier les campagnes de sensibilisation. Coulibaly Tiohozon Ibrahima, Directeur général de l’Observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale n’a pas manqué d’exprimer sa joie pour le travail accompli. Lorsqu’on sait les dangers de l’incivisme, la prise de conscience collective est nécessaire. La cérémonie a vu la présence de la Directrice de Cabinet adjointe du ministère de la solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Marie KONE Kouadio. Rappelons que, plusieurs acteurs de la société civile, des leaders communautaires et des organisations syndicales ont pris part aux travaux.