Côte d'Ivoire

Bouaké : une épidémie tue 5 enfants dans un village, 15 autres luttent contre la mort au CHU

Publié le Modifié le
bouake-une-epidemie-tue-5-enfants-dans-un-village-15-autres-luttent-contre-la-mort-au-chu Les populations de Kpo-Kahankro vivent dans la peur face à l'apparition d'une épidémie ayant fait 20 victimes
Société

Dans la nuit du jeudi 1er au vendredi 2 décembre 2022, une étrange épidémie a fait son apparition à Kpo-Kahankro, village situé à 7 km sur l’axe Bouaké-Djebonoua, emportant 5 enfants.

Une étrange épidémie sévit à Kpo-Kahankro, village situé à 7 kilomètres de Bouaké, sur l’axe Bouaké-Djebonoua, dans la Région du Gbêkê. Elle a fait son apparition dans la nuit du jeudi 1er au vendredi 2 décembre 2022, au moment où les populations de ce paisible village étaient plongées dans les bras de Morphée.

20 victimes dont 5 décédées

Selon Kouassi Paul, le président des jeunes de Kpo-Kahankro, contacté par Linfodrome dans la matinée de ce lundi 5 décembre 2022, le bilan sanitaire fait état de 20 victimes dont 5 enfants décédés.

Linfodrome a appris par une autre source qu’il s’agit de 3 garçons et 2 filles âgés de 1 à 6 ans qui ont été emportés par l’épidémie. Les 15 autres sont dans un état critique et ils ont été évacués au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bouaké.

A en croire la même source, cette pathologie se manifeste par une poussée de fièvre, de diarrhée et des vomissements.

Selon le président des jeunes Kouassi Paul, des réunions ont été tenues avec les autorités, en vue d’endiguer l’avancée de cette mystérieuse maladie.

« On ne sait pas d’où vient cette maladie »

 « On n’a pas encore trouvé la maladie. Nous sommes en train de vaquer à nos occupations. Mais il y a la peur. On va faire comment ? chacun de nous se méfie. Pour l’instant, les victimes sont les enfants. On ne sait pas d’où vient cette maladie. Mais on se côtoie quand même », a-t-il confié.

Les autorités militaires, sanitaires et administratives ont été saisies et des délégations se sont rendues à Kpo-Kahankro pour comprendre l'origine de cette mystérieuse pathologie qui continue d'endeuiller les familles.

A Kpo-Kahankro, si certains évoquent la thèse d’une intoxication alimentaire, d’autres penchent plutôt pour un mauvais sort. En tout cas, les supputations vont bon train et la psychose est bien réelle dans ce village.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.