Côte d’Ivoire : la carte CMU obligatoire pour la prochaine rentrée universitaire, Didier Bilé en campagne…

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-la-carte-cmu-obligatoire-pour-la-prochaine-rentree-universitaire-didier-bile-en-campagne Bilé Didier (au centre) lors de la conférence de presse à l'Université de Cocody
Société

Didier Bilé a animé une conférence de presse, ce mardi 24 janvier 2023, à l’université de Cocody pour annoncer aux étudiants que la carte CMU sera obligatoire lors de la rentrée universitaire 2023-2024.

A la veille de la campagne pour l’enrôlement CMU dans les universités, l’artiste précurseur du Zouglou en Côte d’Ivoire, Bilé Didier, a animé, ce mardi 24 janvier 2023, une conférence de presse à l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody.

Bilé Didier retrouve le campus de Cocody après 33 ans

A l’occasion, le conférencier était entouré de l’assistant du directeur général de la CNAM, chargé de l’enrôlement du grand public, Achi Degbo, du représentant du responsable de la vie universitaire, Jean Baptiste Somé, et de Yao Gilles, représentant le ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie universelle.

33 ans après avoir quitté l’université de Cocody, Didier Bilé qui est toujours vu comme ‘’l’éternel étudiant’’ a été choisi pour le lancement de cette campagne qui s’ouvre ce mercredi 25 janvier 2023, dans 5 grandes écoles universitaires, à savoir l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody, l’Université d’Abobo-Adjamé, l’UCAO, les Cours Loko de Yopougon et l’UIPA d’Abidjan.

« En accord avec le ministère de la Santé, le ministère de l’Emploi et de la Protection sociale et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, on a décidé de nous adresser à la population estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire par rapport à deux prérogatives qui sont la vaccination contre la Covid-19 et l’enrôlement pour la Couverture Maladie Universelle (CMU) », a-t-il expliqué.

Et Bilé Didier de souligner qu'« A partir de la rentrée scolaire 2023-2024, il est arrêté par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique que toute inscription pour l’année scolaire devrait être accompagnée de la carte CMU. On ne va pas attendre les deux dernières semaines et se dire comme c’est obligatoire, il faut qu’on aille ».

« Dites aux gens de prendre 5 minutes de leur temps et d’adhérer à cette campagne qui va commencer »

Il a demandé aux étudiants de faire passer ce message. « Chers amis étudiants, nous vous demandons de faire passer ce message. Allez passer le message à tout le monde, soyez comme des envoyés. Dites aux gens de prendre 5 minutes de leur temps et d’adhérer à cette campagne qui va commencer », a-t-il exhorté, soulignant qu’il prévoit un concert, le samedi 28 janvier 2023, à l’université d’Abobo-Adjamé.

Pour sa part, Achi Degbo est revenu sur le caractère obligatoire de l’enrôlement CMU. « On nous a enjoints pour qu’à partir de janvier, on puisse se déployer dans les lycées et collèges pour enrôler tous les élèves qui ont plus de 16 ans. L’enrôlement devient obligatoire pour ces élèves. La CMU ne s’adresse pas seulement aux étudiants », a-t-il dit.

Il a précisé qu’ils ont des dispositifs d’enrôlement déjà en place à l’Université de Cocody et d’Abobo-Adjamé. « Pour cette campagne, nous allons accompagner Didier Bilé avec une équipe de 5 ou 6 personnes qui vont rester dans l’établissement pendant une semaine pour faire des enrôlements en continu. Après, nous allons orienter les étudiants vers nos sites fixes d’enrôlement », a-t-il dit.

Concernant la Covid-19, Didier Bilé a fait savoir que « Les gens meurent encore en silence ». « Je vous incite à vous faire vacciner contre la Covid. Il y a eu tellement de fake news qui ont fait que tout le monde avait peur au début. Moi, j’ai fait les 3 doses de vaccin. Je n’ai que 55 ans, je me porte très bien. On a dit qu’on mourait dans un an. Je ne suis pas encore mort », a-t-il ironisé.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.