Projet de règlement relatif à l’évaluation environnementale et sociale : Des experts harmonisent les procédures

Publié le
projet-de-reglement-relatif-a-l-evaluation-environnementale-et-sociale-des-experts-harmonisent-les-procedures
Société

La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) a organisé un atelier de validation du projet de règlement relatif à l’évaluation environnementale et sociale au sein de la Cedeao.

Plusieurs projets trainent du fait la lenteur de la procédure administrative. Et ce, dans le cadre de la mise en œuvre des politiques sectorielles communautaires adoptées par la Cedeao en vue du développement socio-économique de notre région. C’est dans cette optique qu’a été organisé un atelier de validation du projet de règlement relatif à l’évaluation environnementale et sociale au sein de la Cedeao.

Le projet

La représentante Résidente de la Cedeao en Côte d’Ivoire, Fanta Cissé n’a pas manqué de le signifier. « Nous avons noté que les études d’impacts environnementales effectués en vue de la mise en œuvre desdits projets accusent souvent un retard considérable pour plusieurs raisons dont principalement des règles et procédures différentes établies par les Etats membres de la Cedeao ; des délais d’instruction longs d’un Etat à un autre ; l’absence de standards de référence et la prise en compte insuffisante dans les règlements de certaines thématiques majeures dont les changements climatiques et certains aspects sociaux notamment le mécanisme de gestion des plaintes et les questions de violences basées sur le genre », a-t-elle expliqué.
Elle précise par ailleurs qu’il faut uniformiser les procédures de réglementation pour faciliter l’instruction des évaluations environnementales et sociales des projets régionaux.
« Notre objectif est que les règles et procédures soient similaires dans tous les pays et qu’une procédure plus souple allégée soit adoptée pour faciliter l’instruction des évaluations environnementales et sociales des projets régionaux. Le projet de règlement régional qui vous sera soumis au cours de la présente réunion a fait l’objet de plusieurs consultations et la dernière mouture vous a été transmise. Le retour d’information que nous avions reçu en termes de commentaires des Etats nous confortent dans l’idée que nous sommes sur la bonne voie » a déclaré Cissé Fanta.

Prévenir les impacts négatifs

Le directeur de Cabinet du ministre de l’environnement et du Développement Durable, Parfait Kouadio, a rappelé le sens même de l’évaluation environnementale et sociale. Une définition qui prend en compte la projection dans le temps. « L’évaluation environnementale et sociale peut être définie comme un ensemble d’instruments ayant pour objet d’évaluer l’impact probable d’une politique, plan, programme ou projet sur l’environnement et le social, incluant le processus d’atténuation et de gestion des effets pendant l’exécution, l’exploitation et la fin de vie » a-t-il souligné.
Il soutient par la suite que « l’évaluation environnementale et sociale permet non seulement de faciliter la planification du développement durable et la prise de décision, mais également de prévoir et à gérer les impacts négatifs et les conséquences des propositions d’aménagement ».