Athlétisme: 14ème Championnats du Monde d’Athlétisme à Istanbul

L’Ivoirienne Murielle Ahouré, vice-championne du monde


12/03/2012
L'exploit de Murielle Ahouré honore la Côte d'Ivoire
Murielle Ahouré a honoré la Côte d'Ivoire hier dimanche 11 mars à Istanbul aux 14è Championnats du monde d'athlétisme en salle.

L'Ivoirienne basée aux Etats-Unis depuis 1999, a terminé deuxième de la finale sur 60m avec un chrono de 7''04 (record personnel et ivoirien) derrière la Jamaïcaine Veronica Campbell-Brown (7''01, meilleure performance de l'année) qui a conservé sa couronne. Mais devant l'Américaine Tianna Madison (7''09).

Elle a remporté la médaille d'argent qui fait d'elle la vice-championne du monde sur 60m. «Etre parmi les trois premières pour ma première participation, ce sera super. Je me suis beaucoup entraînée cette année et ma saison a été superbe et formidable, donc j’espère décrocher une médaille ici (Istanbul). Surtout que les jeux olympiques, c’est pour l’été», avait-elle déclaré la veille de la finale. On le voit, pour sa première participation aux championnats du monde, le coup d'essai de Murielle est un coup de maître qui lui permet de rentrer dans l'arène des Jeux Olympiques de Londres 2012 par la grande porte. Mieux, depuis la médaille d'argent de Gabriel Tiacoh aux Jeux Olympique de 1984, c’est la première fois qu’un athlète ivoirien, et féminin de surcroît, réalise une telle performance à ce niveau de compétition.

Née le 23 août 1987, Murielle Ahouré et Méité Ben Youssef représenteront la Côte d’Ivoire aux prochains Jeux Olympiques de Londres. Classée parmi les meilleures athlètes féminins sur 100 m aux Usa, l'athlète veut donner à la Côte d'Ivoire une médaille olympique après feu Tiacoh. L'exploit réalisé par Murielle est un signal fort aux autorités ivoiriennes, qui doivent désormais mettre tout en œuvre pour lui permettre de se préparer dans les conditions adéquates pour les JO 2012. Il vient confirmer la confiance placée elle par le président de la Fédération ivoirienne d'athlétisme. En effet, Nicolas Debrimou a cru à son potentiel et il s'est battu bec et ongles pour convaincre de l'athlète très convoitée par des pays tels que la France et les USA, de courir pour la Côte d'Ivoire.

Aujourd'hui, on peut l'affirmer, une grande bataille vient d'être gagnée. Reste à présent celle des Jeux Olympiques de Londres 2012. Désormais, tous les regards sont tournés vers le Président Alassane Ouattara. En cette période post-crise, il est indispensable de faire de Murielle qui présente déjà le profil, un digne ambassadeur de la Côte d'Ivoire à Londres en été prochain.

A.CAMARA

Alphonse Camara

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2