Football : Amicale des entraîneurs de Côte d'Ivoire

La Cellule de réflexion rencontre Sory Diabaté


14/03/2012
Les entraîneurs se réveillent enfin
La Cellule de réflexion des entraîneurs de football de Côte d'Ivoire a décidé reprendre le combat.

Celui du bien-être social et de l'amélioration des conditions de travail des techniciens évoluant en Eburnie. Dans le cadre donc de cette reprise de ses activités, elle va rencontrer le premier vice-président de la Fédération ivoirienne de football (Fif), Sori Diabaté, par ailleurs président de la Commission technique et de développement. Cette rencontre prévue pour ce jeudi 15 mars 2012 est très attendue par Camara Ibrahim et ses collègues de la Cellule, mais aussi par l'ensemble des entraîneurs.

Parce qu'elle est d'une importance capitale. En ce sens qu'elle sera l'occasion pour eux de demander la mise en application du Point 06 A de l'Article 8 sur la procédure pour l'octroi de licence aux clubs qui stipule que « l'entraîneur principal doit être titulaire d'une licence A, mais qu'à défaut, il doit être titulaire d'une « reconnaissance de compétence » délivrée par l'association membre, à condition qu'il dispose au minimum d'une expérience pratique de cinq ans, en tant qu'entraîneur en chef d'un club d'élite ou de 2e division ». La mise en œuvre de cette disposition permettra à certains techniciens qui sont au chômage de retrouver du boulot, où à défaut d'aller monnayer leur compétence sous d'autres cieux.

G. AHOUTOU

Guillaume Ahoutou

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2