Athlétisme: Arrivée hier à Abidjan après son sacre au Championnat du monde

Murielle Ahouré: «Je veux montrer que ce n'est pas seulement le football qui existe en Côte d'Ivoire»

La nouvelle reine commente sa course
15/03/2012
Murielle a été accueillie dans la ferveur
L'Ivoirienne Murielle Ahouré est arrivée hier mardi 13 mars à Abidjan en provenance de Paris, après son exploit historique aux 14èmes Championnats du monde en salle à Istanbul (Turquie).

C'est dans la ferveur que la médaillée d'argent du 60m féminin, arrivée avec sa mère, a été accueillie par les autorités ivoiriennes, à l'aéroport international Félix Houphouet Boigny à sa descente d'avion sous le coup de 19h30. Toute souriante, sous les flashes des photographes, la nouvelle reine de l'athlétisme ivoirien a exprimé sa gratitude au Président de la République Alassane Ouattara et au président de la Fédération ivoirienne d'athlétisme, Nicolas Debrimou, qui lui ont ''donné les moyens pour aller au championnat du monde et de pouvoir gagner cette médaille''. «Je suis vraiment heureuse», a-t-elle déclaré, avant d'expliquer que c'est par amour pour son pays qu'elle a décidé de courir sous les couleurs de la Côte d'Ivoire, alors qu'elle était convoitée par des pays comme la France. «Et l'envie d'être une ambassadrice de la jeunesse africaine, parce que les pays européens ont beaucoup d'athlètes. Ce serait vraiment bien surtout qu'une fille vienne montrer que ce n'est pas seulement le football qui existe en Côte d'Ivoire», a précisé la vice-championne du monde.

Poursuivant, Murielle a commenté sa course soulignant que c'est l'expérience qui a fait la différence entre la Jamaïcaine Veronica Campbell-Brown et elle au finish. « Je pense que c'est une question d'expérience. Veronica Campbell est sur le circuit européen depuis plusieurs années. Il y a près de dix ans qu'elle court, moi, je viens juste de commencer, c'était ma première compétition internationale. Je suis bien sortie, mais elle, c'est parce qu'elle a beaucoup plus d'expérience. A partir de dix mètres elle a commencé à prolonger. Elle a juste mis sa tête avant moi...», a-t-elle expliqué. Le conseiller technique du Président de la République a souhaité la bienvenue à la nouvelle championne en espérant qu'elle reprenne rapidement les entraînements afin que dans quelques mois, elle revienne avec une médaille des Jeux olympiques 2012.

Quant au président de la Fédération, il a félicité l'athlète et réitéré ses remerciements au chef de l'Etat et son conseiller, ''grâce à qui la Côte d'Ivoire a la chance de vivre cet événement''. «Ils ont cru depuis le début, ils nous ont communiqué leur foi, qui venait de la confiance qui habitait Murielle. Murielle était sûre qu'elle ferait quelque chose et elle l'a fait», a-t-il indiqué.

Ce matin à 10h, Murielle Ahouré animera une conférence de presse à l'Hôtel Pullman au Plateau. Avant son départ ce soir pour les Usa, la nouvelle reine de l'athlétisme ivoirien sera reçu par le Président de la République. En remportant la médaille d’argent du 60 m au championnat du monde en salle disputés à Istanbul, la spécialiste du sprint, née le 23 août 1987 à Abidjan 24 ans), a donné des couleurs à un athlétisme ivoirien bien pâle depuis de nombreuses années.

Depuis la formidable épopée du spécialiste du 400 m, le regretté Gabriel Tiacoh, vice-champion olympique du 400 m en 1984 à Los Angeles, la Côte d’Ivoire n’avait pas été à une telle fête dans les épreuves du sprint. Murielle réside et s’entraîne à Houston aux Etats-Unis.

A.CAMARA

Alphonse Camara

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2