Football : Avant les 16e de finale de la Ligue des champions

L'Africa Sports et l'Afad ne rassurent pas


17/03/2012
Les Aiglons manquent d'efficacité
A quelques jours de la manche aller des 16e de finale de la Ligue des champions d'Afrique, les deux représentants ivoiriens ne rassurent pas. L'Africa Sports et l'Académie Amadou Diallo de Djekanou (Afad), ne sont pas convaincants en championnat. En deux matches, l'Africa Sports a enregistré deux nuls vierges (0-0), tandis que l'Afad a concédé deux buts face à l'As Ouragahio.

Avec ses quatre buts inscrits face au Missile FC, lors des 32e de finale, les supporteurs Vert et Rouge espéraient voir une équipe pimpante et efficace qui allait tout balayer sur son passage. Mais deux journées après, le constat est là: l'Africa Sports ne sait plus gagner encore moins marquer des buts. Ses deux dernières sorties, face à l'Usc Bassam et le Stella club se sont soldées par un triste (0-0). Or pour une équipe qui va en coupe d'Afrique, seuls les buts et les victoires peuvent mettre en confiance. Pourtant ce ne sont pas les gâchettes qui manquent. Olié Koffi Kan, Friday Ezé, Goué Blagnon, Timité Sékou, Konaté Tiémoko, Abdoul Sory,...sont autant d'atouts offensifs capables de faire parler la poudre. Mais ils restent muets depuis le début de la Ligue 1. Cette disette offensive pourrait trouver son explication dans les choix tactiques de Toto Nobile et surtout sa façon de jouer. En effet, alors que l'Africa Sports est connu pour son football direct, sans fioriture, cette année, le technicien italien a décidé de composer une équipe technique qui manie bien le ballon. Pour certainement traduire en acte les propos de son président qui rêve de « faire de l'Africa, le Real Madrid d'Afrique ». Mais n'est pas le Real qui veut. Alors, l'équipe fignole. Elle se cherche avec des milieux (Inaï Stéphane, Coulibaly Dalla ou Toualy Martial) qui n'ont pas l'aisance technique nécessaire et la vista pour mettre les attaquants sur orbite. Pour preuve, face au Stella club, les deux grosses occasions que Friday Ezé se créent sont sur des exploits individuels. Toto Nobile doit donc revoir sa copie avant de prendre rendez-vous avec les Chevaliers Blancs. San Pedro (3e j) sera certainement un bon test dans cette perspective.

L'Afad joue bien, mais...

S'il y a une équipe qui tient bien le ballon dans le championnat ivoirien, c'est l'Afad. Mais comme l'Africa Sports, l'équipe de Djekanou a montré un visage peu réluisant en dépit de sa maîtrise collective. Il y a eu la maladresse des attaquants, mais aussi le manque de rigueur défensive. Car face à Ouragahio, les poulains d'Amani Yao auraient pu inscrire 4 à 5 buts que personne n'aurait crié au scandale. Mais ils se sont montrés imprécis devant les buts. Et comme si cela ne suffisait pas, ils ont montré de la frilosité sur le plan défensif. Ce qui évidemment leur a coûté deux buts. C'est vrai que ce n'est pas catastrophique, mais il y a de quoi à être inquiet. Surtout que l'adversaire en Ligue des champions, la Jsm Bejaïa d'Algérie est d'un autre calibre et d'un cran au-dessus des Diables Noirs du Congo. Amani Yao Lambert César a deux matches Denguélé (1ère journée en retard) et la Soa (3e journée) pour corriger les lacunes de son équipe.

Guillaume AHOUTOU

Guillaume Ahoutou

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2