Football : Election à la présidence de la Caf

Basile Boli suscite la candidature de la Côte d’Ivoire et d’Anouma à la CAF


19/03/2012
Au fur et à mesure que le mandat de Issa Hayatou, à la tête de la Caf depuis 24 ans, tire à sa fin, les choses se précisent. Les regards se tournent de plus en plus vers la Côte d’Ivoire et Jacques Anouma pour lui succéder

Dans une interview qu’il a accordée au quotidien pro-gouvernemental, Basile Boli, ancien international français et consultant sportif, n’est pas passé par quatre chemins pour dire à quel point la candidature de la Côte d’Ivoire à la prochaine élection à la présidence de la Caf s’impose : «J’aimerais que la Côte d’Ivoire ait un candidat, en l’occurrence Jacques Anouma, pour apporter du sang neuf au football africain» a-t-il d’entrée soutenu. La position de Basile Boli est partagée par de nombreux présidents de fédération du continent africain qui font l’amer constat qu’après 24 ans à la tête de la Caf, Issa Hayatou est pratiquement au bout du rouleau. Conséquence, le football africain patauge, les stades sont vides lors de la Can, l’attribution de l'organisation de la Coupe d’Afrique des nations ne se fait plus à partir de critères objectifs…

Pour Basile Boli, comme pour nombre d’observateurs du football africain, les résultats réalisés par la Côte d’Ivoire et l’organisation du football ivoirien plaident largement en faveur d’une candidature ivoirienne à la Caf : «La Côte d’Ivoire est classée premier pays africain par la Fifa depuis deux ans. Un classement qui se justifie par notre organisation et nos résultats sportifs au niveau des nations », souligne Basile Boli pour qui «cette élection ne doit pas être une affaire des footballeurs, exclusivement». Dans sa plaidoirie pour une candidature de la Côte d’Ivoire à travers Jacques Anouma, l’ancien international français soutient que «Jacques Anouma doit être le candidat de la Côte d’Ivoire. L’Etat doit l’accompagner à travers les ministères des Affaires étrangères et de l’Intégration africaine. On doit avoir une ambition commune qui, ajoutée à l’équation personnelle du candidat devra permettre à un Ivoirien d’être élu président de la plus haute instance du football africain».

Pourquoi Jacques Anouma comme candidat de la Côte d’Ivoire ? La réponse de Basile Boli est sans équivoque : «…il fait partie des rares dirigeants africains capables de diriger la Caf. Son bilan à la tête de la Fif plaide pour lui». La balle est dans le camp des autorités ivoiriennes qui doivent tout mettre en œuvre pour que la Côte d’Ivoire soit dans le starting-block. C’est l’occasion ou jamais de s’approprier la tête de la Caf parce que c’est le souhait de nombreux Africains.

COULIBALY Vamara

Coulibaly Vamara

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2