Football

Mondial 2014/ Affaire ‘’matches truqués’’ : Sept joueurs du Cameroun au banc des accusés

Sport
Publié le Source : Soir info
mondial-2014-affaire-matches-truques-sept-joueurs-du-cameroun-au-banc-des-accuses L’équipe du Cameroun fait l’objet d’une enquête sur un éventuel match truqué (Ph. DR)

La Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a ouvert, depuis le lundi 30 juin 2014, une enquête sur ‘’des allégations de fraude’’ portant sur trois rencontres perdues par les Lions indomptables lors du Mondial Brésil 2014.

Si cette information s’avère fondée, ce sont sept joueurs de cette formation qui pourront être inquiet. Selon France 24 qui livre l’information, la Fecafoot a demandé à son comité d'éthique d'enquêter" sur des "allégations de fraude lors des trois matches du premier tour du Mondial, notamment Cameroun- Croatie, et l'existence de ‘sept pommes pourries’" dans l'équipe des Lions indomptables.

Toujours selon ce site, le communiqué publié sur le site de la Fecafoot reprend l'expression "pommes pourries" de "Der Spiegel", un magazine allemand qui évoque notamment un arrangement sur le résultat de Croatie-Cameroun (4-0) pour des paris truqués, ainsi que sur l’exclusion d'un joueur en première période.

Pour rappel, le Camerounais Alexandre Song a été exclu pour un coup de coude sur Mario Mandzukic. En attendant que cette affaire s’élucide, la Fécafoot "s'engage fermement à mettre tous les moyens nécessaires pour résoudre dans les plus brefs délais cette question perturbante", insiste le document.

Pour montrer qu’elle n’est pas concernée, la Fédération camerounaise demande "légitimement que toute allégation soit traitée pour l'instant comme simple supposition". Le Cameroun, qui a perdu ses trois matches du groupe A contre le Mexique (1-0), la Croatie (4-0) et le Brésil (4-1), a quitté la compétition la tête basse.

Séverin DJAHA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites