Football

Coupes africaines: Africa Sports, AFAD: Rien que la qualification !


07/04/2012
L'Africa Sports n'a pas droit à l'erreur ce dimanche, face au Zamalek
L'Africa Sports d'Abidjan et l'Académie de football Amadou Diallo (AFAD) reçoivent ce week-end, à l'occasion des matches retour des 16è de finale de la Ligue des champions.

Les Académiciens, vainqueurs euphoriques des Algériens de la JSM Béjaia (2-1), vont tenter de composter leur ticket pour le tour suivant. S'ils ont réussi le tour de force de vaincre l'adversaire maghrébin sur ses terres, ils peuvent confirmer ce résultat ici à Abidjan. Ce samedi donc, au stade Robert Champroux de Marcory sous le coup de 15h30, l'AFAD aura à écrire l'une des plus belles pages de sa toute naissante histoire en Ligue des champions.

Les joueurs ont déjà lancé un slogan qui ne donne aucune place à l'erreur : 'ça passe ou ça passe'. Il faudra respecter ce slogan à la lettre. Amani Yao César Lambert, joueur rusé s'il en est, du temps où il était encore en activité, devra communiquer sa science à ses poulains. Il a beau dire qu'il n'a pas de solution magique, de son coaching dépendra en partie le résultat de ce samedi. Il n'y a qu'un seul leitmotiv : La victoire a tout prix. Une victoire de l'AFAD au terme de ces 16è de finale serait une espérance immense pour le football ivoirien. Cette vivacité dans le jeu, l'envie de jouer et de tout donner que manifestent Bobley Serge et ses camarades, ne devraient pas s'arrêter en si bon chemin.

Ce serait une véritable symphonie inachevée. Si l'AFAD garde toutes ses cartes entre ses mains pour poursuivre sa route sur le continent, il n'en va pas de même pour l'Africa Sports d'Abidjan. Le champion en titre a trébuché au pied des pyramides il y a de cela deux semaines (0-1) face au Zamalek d'Egypte, et devra le plus rapidement se relever dimanche au stade Félix Houphouët-Boigny à partir de 15h30. Vieux briscard sur le continent tout comme son adversaire zamalkaoui, l'Africa Sports devra jouer de sa longue expérience de l'Afrique pour renverser la vapeur.

Un but à zéro, ce n'est pas la mer à boire. Les Oyé peuvent compter sur le métier d'Olié Koffi Kan, N'Gouan Ruffin, Kouassi Nicaise et Coulibaly Dalla, pour se tirer d'affaire. Certes à hui clos mais dans des conditions climatiques difficiles, les Oyé, on peut le dire, ont limité les dégâts avec cette courte défaite. Dimanche, il faudra être le premier à marquer, ne pas lâcher prise et clôturer les efforts en marquant le plus de buts. En revenant du Caire, le président du Conseil d'Administration, Me Koné Cheick Oumar a indiqué que l'Africa Sports se qualifierait. Il appartient ce dimanche aux joueurs de traduire dans les faits, la conviction du patron Oyé.

Litié BOAGNON

Litié Boagnon

|

  • SOURCE: L'inter
bonus-parissportifs-gratuits.com/bookmaker-africain/

1 | 2

Videodrome