Football/

CAN 2017 : Hervé Renard : « Ça me servira de leçon d’avoir quitté les Eléphants de Côte d’Ivoire»

Sport
Publié le Source : Linfodrome
can-2017-herve-renard-ca-me-servira-de-lecon-d-avoir-quitte-les-elephants-de-cote-d-ivoire

L’heure est aux regrets chez Hervé Renard, le sélectionneur du Maroc battu le lundi 16 janvier 2017, lors du premier match de la poule C, à la CAN, à Oyem (Gabon).

Le vrai bonheur, on ne l’apprécie que lorsqu’on l’a perdu, a dit le sage. A présent, le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, mesure la portée de cette maxime.

Lorsque Hervé Renard, alors sélectionneur des Éléphants de Côte d’Ivoire fraîchement sacrés à la CAN 2015 en Guinée Equatoriale, prenait la décision de quitter l’encadrement technique de la sélection ivoirienne pour Lille (France), il aurait dû se souvenir de la maxime citée plus haut.

A présent, il regrette sa décision et « ça lui servira de leçon ». Il l’a avoué dans L’Equipe : « J’ai décidé de quitter les Éléphants en 2015 pour me prouver que je pouvais réussir en Europe. Mais je n’ai pas peur de dire que c’était une erreur. Pour être honnête, j’y ai même très souvent pensé après mon départ de Lille. Ça me servira de leçon ». Sans commentaire !

Sur la rencontre du Maroc perdue (1-0) contre la RD Congo à la CAN, le lundi 16 janvier 2017, il pense que son équipe a fait une bonne entrée dans le match, mais regrette toutefois l’inefficacité de son attaque : « Je pense qu'on est bien entré dans ce match, avec une première mi-temps aboutie. On a posé beaucoup de problèmes à la RDC, une équipe très difficile à manœuvrer. On a eu des opportunités dans le match, mais on n'a pas été efficace dans la zone de vérité. On concède un but sur l'une des seules occasions de la RDC. C'est le football, il faut être efficace », a-t-il expliqué.

Hervé Renard est tellement obnubilé par la Côte d’Ivoire qu’il ne calcule même pas l’adversaire immédiat du Maroc, à savoir le Togo qu’il affrontera lors du deuxième match de poule, le vendredi 20 janvier 2017.

Lire aussi cet article: Les Lions de l'Atlas blessés, mais demeurent dangereux

Il voit plutôt le troisième match des Lions de l’Atlas contre les Éléphants de Côte d’Ivoire : « Dans une compétition comme la CAN, il ne faut surtout pas se décourager, il y aura beaucoup de rebondissements, c'est à nous de nous mettre dans de bonnes conditions face à la Côte d'Ivoire pour le troisième match», a-t-il dit au terme de la défaite face à la République démocratique du Congo.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.