Côte d’Ivoire

Handball : Pacôme Kipré et ses amis de la diaspora offrent des chaussures aux handballeuses de la sélection

Sport
Publié le Source : Linfodrome
handball-pacome-kipre-et-ses-amis-de-la-diaspora-offrent-des-chaussures-aux-handballeuses-de-la-selection Les joueuses et leurs encadreurs montrent fièrement leurs chaussures sous le regard du président de la FIHB Karaboué Aboubacar

Le président de la Fédération ivoirienne de handball (FIHB), Karaboué Aboubacar, a remis, le samedi 19 mai 2018, à l’INJS, 32 paires de chaussures aux juniors et cadettes des sélections qui préparent le Mondial et les Jeux Africains. Ce don est l’œuvre de Pacôme Kipré et ses amis de la diaspora.

Chose promise, chose due. Les juniors et cadettes des sélections qui préparent le Mondial et les Jeux Africains ont reçu, le samedi 19 mai 2018, à l’INJS, des chaussures des mains du président de la Fédération ivoirienne de handball, Karaboué Aboubacar. C’est une promesse que Pacôme Kipré et ses amis de la diaspora ont réalisée. « L’année dernière, lorsque vous vous êtes qualifiées pour le championnat du monde, il y a un Ivoirien, ancien handballeur qui est en France, Pacôme Kipré, et ses amis se sont mobilisés. Ils ont appelé vos entraineurs, Yavo Christophe et Alain Allédji pour avoir les pointures des différentes filles afin de leur trouver des chaussures. Donc ils ont fait parvenir ces chaussures-là. Pacôme Kipré était lui-même présent, mais malheureusement, on n’a pas eu le temps d’organiser la cérémonie parce qu’il n’était pas disponible. Aujourd’hui, on a souhaité vous remettre ces chaussures parce que j’avoue que ça m’encombre chez moi. Je pense que vous en avez besoin pour vos entrainements. Ces chaussures-là sont avant tout destinées aux filles qui se sont qualifiées. Il y en a qui ne font pas partie de la sélection. Comme il y a suffisamment de chaussures, nous allons procéder à la remise de ces chaussures aux filles qui font aujourd’hui partie de la sélection », a dit Karaboué Aboubacar.

Pour sa part, Edoukou Agnigoran Constant, psychologue à l’université de Cocody, et représentant le généreux donateur s’est dit honoré. « C’est un honneur et un plaisir pour moi de représenter M. Pacôme Kipré. Franchement, je ne connais pas le handball, mais aujourd’hui, j’ai regardé un peu, je suis vraiment content. Je pense que vous serez de bonnes guerrières pour représenter la Côte d’Ivoire. Vous avez vu cette levée de fonds pour ces chaussures. C’est vraiment quelque chose de merveilleux. On compte sur vous et allez-y encore plus fort. Je pense que vous serez devant ».

Quant aux bénéficiaires dont les encadreurs, ils avaient le sourire aux lèvres. L’entraineur des juniors, Yavo Christophe, en a profité pour remercier Pacôme Kipré et ses amis de la diaspora. « Aujourd’hui, nous avons reçu les équipements que nous avaient promis nos grands frères, nos devanciers du handball qui sont du côté de la France. Pendant la compétition, l’année passée, ils ont fait cette promesse. Ils nous ont soutenus tant bien que mal, en pensée, en matériels. Ils ont promis récompenser les filles, aujourd’hui, c’est chose faite. Les filles ont moral de fer. Nous voulons profiter de cette occasion pour dire un grand merci à tous les handballeurs du côté de la France, surtout à Pacôme Kipré qui a promis et qui a réalisé. Ces jeunes filles savent qu’elles ont des gens derrière elles. Nous comptons sur eux. Nous leur promettons de faire un bon mondial. Nous préparons en même temps le mondial et les Jeux Africains ».

Pour sa part, Kouassi Akissi Matilde Victoire, étudiante à l’INJS, et pivot de l’équipe nationale junior, s’est dite émue. « Au vu de ce don, franchement, je suis très émue. Tellement émue que les mots me manquent. Au nom de toutes mes coéquipières, nous disons merci aux donateurs. Nous leur disons de toujours compter sur nous. Ces dons nous motivent et nous pensons que nous allons donner le meilleur de nous-mêmes à cette compétition. Nous voulons être les championnes. Avec le travail qui se fait, nous pensons que nous serons au moins parmi les trois premières, sinon, nous visons la première place ».

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.