Football/Coupes africaines interclubs: Ce qui attend les représentants ivoiriens

Publié le Modifié le
football-coupes-africaines-interclubs-ce-qui-attend-les-representants-ivoiriens Le Fc San Pedro est l'une des formations les plus en forme du football ivoirien à l'heure actuelle
Sport

Les équipes ivoiriennes engagées en coupes africaines entrent toutes en compétition à l'occasion du tour préliminaire, la semaine prochaine. Avec des fortunes diverses en ce moment, que peuvent les représentants ivoiriens sur le continent ? 

Les débats continentaux n'ont rien à avoir avec les compétitions nationales. On peut déjà appréhender les difficultés de qualification, pour le prochain tour, qui attendent certains représentants ivoiriens. Le Stade d'Abidjan, présent sur le continent par procuration parce que finaliste de la Coupe nationale par défaut, et bénéficiaire d'une place africaine par substitution, est le plus en danger. Bien que rétrogradé en deuxième division après une saison 2017-2018 catastrophique, le Stade est obligé de répondre à ses engagements continentaux. Il sera opposé au club mauritanien de Nouakchott King's. Le match aller est prévu pour les 27 ou 28 ou 29 novembre 2018 à Nouakchott, en Mauritanie.

Dans un passé récent, on aurait parié les yeux fermés sur un bon comportement des Yéyé dans le sable mauritanien à cause de la faiblesse du niveau du football dans ce pays. Mais le football mauritanien, aujourd'hui, ne nourrit aucun complexe sur le continent. La preuve, la Mauritanie vient de se qualifier pour la première fois pour une phase finale de Coupe d'Afrique des nations. Le Stade devrait d'autant plus se méfier de son adversaire que la saison dernière, une formation mauritanienne, Nouadhibou, avait éliminé l'Africa Sports d'Abidjan en 16e de finale de cette même compétition. Les Aiglons avaient été contraints au partage des points à Abidjan (1-1) avant de tomber à Nouadhibou (0-1).

Des équipes comme le Fc San Pedro, le Sporting club de Gagnoa ou l'Asec Mimosas peuvent réussir le challenge de passer ce tour préliminaire même si l'Asec, qui alterne le bon et le moins bon en championnat national, n'est pas au mieux de sa forme. Mais il leur faudra beaucoup de cran pour s'imposer. San Pedro est certes l'une des meilleures formations de la Ligue 1 à l'heure actuelle. Face à la Gambia armed forces, la formation portuaire qui occupe en ce moment la troisième place au classement du championnat national peut se tirer d'affaire d'abord ici à Abidjan le mardi 27 novembre 2018 puis à Banjul au match retour. Seulement voilà. Tout comme le football mauritanien, le football gambien est en plein progrès.

La preuve, la Gambie a corrigé le Bénin à l'occasion de la 5e journée des éliminatoires de la Can 2019 (3-1). Le Fc San Pedro est donc averti. Tout comme le Sporting club de Gagnoa qui se déplace en Algérie où il doit attaquer la Jeunesse sportive de Saoura. C'est une jeune formation, créée seulement en 2008 mais très ambitieuse. Gagnoa devrait se méfier de cette autre formation du Maghreb après le Moghreb de Fès qui l'avait éliminé en 2017 en 16e de finale de la Coupe de la Confédération de la Caf. Après une courte victoire à Abidjan, il avait été lourdement défait au retour (1-3).

 

 Litié BOAGNON

Litié Boagnon
Voir ses articles