Obsèques de Gbizié Léon : La mère du footballeur explique son absence et celle de son fils dans le village lors des funérailles du père de Serges Aurier

Publié le Modifié le
obseques-de-gbizie-leon-la-mere-du-footballeur-explique-son-absence-et-celle-de-son-fils-dans-le-village-lors-des-funerailles-du-pere-de-serges-aurier
Sport

Décédé le 3 avril 2019, l’ex- attaquant du Sporting club de Gagnoa, du Stella Club d’Adjamé et des Éléphants de Côte d’Ivoire, Gbizié Léon, a été inhumé le samedi 25 mai 2019.

N’ayant pu effectuer le déplacement au village, la mère de Serges Aurier, l’international ivoirien, Marie Irène Zagadou a donné les raisons de son absence, de même que celle de son fils, à Gorodi dans le département de Zoukougbeu, le jeudi 30 mai 2019. « Il y avait trop de tensions autour des funérailles de mon ex. Alors, pour éviter que la situation empire, j’ai préféré ne pas me rendre au village après la levée du corps à Daloa », s’est expliquée la mère du capitaine des Éléphants.

Pour la native de Gagnoa, beaucoup de choses auraient pu être évitées pour permettre que les funérailles de l’ex- champion de Côte d’Ivoire se déroulent le plus simplement possible, pour le respect de l’âme du défunt. « C’est vraiment dommage », a-t-elle regretté.

Concernant son fils, la mère de Serges Aurier dit qu’il n’a pas pu être aux funérailles de son père au village, à cause de son calendrier. « Serges est venu jusqu’à Abidjan. Malheureusement, il n’avait que deux jours de permission, donc il est aussitôt reparti», a clarifié Marie Irène Zagadou, avant d’ajouter : «C’est moi qui ai pris en charge les funérailles. La tombe seule nous a coûté trois millions de francs Cfa ».

Maman Serges Aurier a également regretté que tous les anciens coéquipiers de son ex-mari au Sporting club de Gagnoa, qui ont effectué le déplacement jusqu’au village pour rendre un dernier hommage à l’ex-butteur de l’équipe du Fromager, n’aient pas été bien reçus. « C’est regrettable, car chez nous les Bétés, quelqu’un qui va aux funérailles, on le reçoit bien, on lui donne à manger, on le loge, on lui donne de l’eau pour se laver », a dit l’ex-épouse de Gbizié Léon, qui a reçu à déjeuner les anciens coéquipiers du défunt, dans un restaurant à Gagnoa, pour rectifier le tir. Avant de terminer, l’ex-compagne de Gbizié Léon a tenu à raconter sa première rencontre avec l’ex-sociétaire du Sporting avec qui, elle a eu quatre autres enfants dont un décès. « C’était lors d’un match sur le terrain de Garahio. Je devais avoir entre 16 et 17 ans. Comme moi- même je suis footballeuse, j’aimais le football. Je suis tout de suite tombée amoureuse de lui », a-t-elle révélé.

Claude KOUDOU (correspondant régional)