Côte d'Ivoire

Nominations à la FIF : Sory Diabaté répond à ses détracteurs et fait des précisions

« Ils pensent que c’est parce qu’on est candidat qu’on nomme les gens »
« L’homme passe, mais mettons en place un système fort »
24/06/2020
Nominations à la FIF : Sory Diabaté répond à ses détracteurs et fait des précisions
Sory Diabaté, candidat à l'élection de la FIF a réagi à certaines accusations

Le premier vice-président de la Fédération ivoirienne de football (FIF) et président de la Ligue Professionnelle, Sory Diabaté, candidat à l’élection du président de la FIF, a réagi aux critiques tendant à faire croire que les nominations de certains anciens joueurs et arbitres sont faites à des fins électoralistes.

Les nominations de certains anciens joueurs membres de l’Union des anciens footballeurs de Côte d’Ivoire (UAF-CI), groupement d’intérêt intervenant dans la validation des candidatures à l’élection de la FIF, à la DTN, et celles (nominations) d’autres acteurs du football dans certaines structures de la FIF, ont récemment fait couler beaucoup d’encre et de salive lors du parrainage des candidatures.

D’aucuns soutiennent que les dirigeants actuels de la FIF ont fait ces nominations en vue du soutien de ces groupements d’intérêt au candidat Sory Diabaté, premier vice-président du Comité Exécutif de la FIF et président de la Ligue professionnelle. Si au plus fort de la polémique, le concerné (Sory Diabaté) n’a pas réagi, il a attendu, le lundi 22 juin 2020, lors de la cérémonie de remise de carte de crédit bancaire aux arbitres et commissaires au match, pour répondre à ces accusations.

En effet, Sory Diabaté a rappelé que la politique relative à la nomination d’anciens joueurs et anciens arbitres remonte à 2011. « Je me réjouis également de savoir que la politique que nous lancée depuis 2011 en ce qui concerne l’appel à nos côtés d’anciens footballeurs et d’anciens arbitres comme commissaires de match se poursuit », a-t-il dit d’entrée de jeu, avant de répondre à ses détracteurs : « Vous voyez, les gens pensent que c’est parce qu’on est candidat qu’on nomme les gens ».

Et le candidat Sory de citer certains anciens footballeurs présents dans certaines structures. « Boty, ça fait combien d’années il est commissaire de match ? Il y a Koffi Koffi Maestro qui est là, Doumbia Seyan, Tora Zogbo qui est commissaire de match, il y a Traoré Maxime qui est commissaire de match, il y a Blé Théodore qui est commissaire de match, Zogbo Motto… Mais tous ces gens-là sont commissaires de match depuis 7 ans, 8 ans. On n’a pas attendu d’être là, ou candidat parce qu’on estime que c’est normalement l’aboutissement des anciens footballeurs ou des anciens arbitres. C’est leur environnement, ils connaissent l’organisation des matches ».

Sory Diabaté rappelle que la mission de ces anciens va au-delà de la Côte d’Ivoire. « On ne se contente même pas de les nommer ici. On les choisit des fois pour accompagner des délégations à l’étranger. C’est le cas de Kouakou N’dri, Sinko Zeli. Vraiment, on travaille pour faire en sorte que tous les acteurs du football continuent à servir le football. Et on continuera à travailler ainsi ».

Pour lui, cette politique participe de la mise en place d’un système fort pour le développement du football ivoirien. « L’homme passe, mais mettons en place un système fort. Et c’est comme cela que notre football sera fort », a-t-il soutenu.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
bonus-parissportifs-gratuits.com/bookmaker-africain/

1 | 2

Videodrome