Côte d'Ivoire

Mini tournois de montée en Ligue 1 : La FIF aura du mal à convaincre les sportifs surtout les adversaires du candidat Sory Diabaté


30/06/2020
Mini tournois de montée en Ligue 1 : La FIF aura du mal à convaincre les sportifs surtout les adversaires du candidat Sory Diabaté
Les responsables de la FIF ont pris une décision qui passe mal chez les sportifs

La décision du Comité Exécutif de la Fédération ivoirienne de football (FIF) de faire jouer un mini championnat de 6 clubs de Ligue 2 repartis dans deux poules, après avoir mis fin à toutes les compétitions pour cause de coronavirus passe mal.

Réuni le jeudi 25 juin 2020 au siège de la Fédération ivoirienne de football (FIF), le Comité Exécutif de la FIF, a décidé de mettre fin à toutes ses compétitions pour cause de coronavirus. Mais au même moment, alors que les mesures de restrictions liées à cette pandémie restent en vigueur (donc ce pourquoi elle a mis fin à ses compétitions), elle décide d’organiser un mini tournoi pour la montée en Ligue 1. Premier paradoxe. Où va se dérouler ce mini tournoi de montée ? En Côte d’Ivoire ou au-delàs de nos frontières ? Et même si ce mini tournoi peut se dérouler, pourquoi avoir mis fin aux autres compétitions ?

Deuxième paradoxe. Le Comité Exécutif met fin au championnat de Ligue 1 à la 20ème journée alors qu’il en reste 6 et déclare le leader, Racing Club d’Abidjan, champion de la saison 2019-2020. Il met aussi fin au championnat de Ligue 2 à la 16ème journée alors qu’il en reste 6 comme en Ligue 1. Mais curieusement, il ne choisit pas l’Entente Sportive du Bafing, leader de la poule A, et le Stella Club d’Adjamé, leader de la poule B pour la montée en première division, comme il le faisait par le passé où les leaders des deux poules disputaient un match de gala.

En lieu et place, la FIF décide d’organiser un mini tournoi pour la montée en Ligue 1, d’une part entre l’ES Bafing, Stade d’Abidjan et RFC Yamoussoukro dans la poule A, et d’autre part entre le Stella Club d’Abidjan, AS Denguélé et Lys Sassandra, dans la poule B.

Une remarque : l’ES Bafing et le Stella Club, les deux leaders des poules A et B qui sont lésés dans cette affaire, parce qu’il n’est pas certain qu’ils dirigent les débats dans ce mini tournoi, sont dirigés respectivement par Sinani Dosso, directeur de campagne du candidat Didier Drogba, et Salif Bictogo, une tête forte du défunt GX, le groupement de clubs qui réclamaient le départ de tous les membres du Comité Exécutif, donc du candidat Sory Diabaté.

Logiquement, Sinani Dosso et Salif Bictogo ont vu en cette décision de disputer le mini tournoi, un règlement de comptes. Ils ont même haussé le ton. Le premier nommé, dans un entretien accordé à abidjansports.net, a déclaré que « On ne se laissera pas faire car on les saisira eux-mêmes pour signifier notre désaccord pour leur demander de revoir leur copie. Par la suite, saisir les autres instances du sport et tous les moyens humains possibles pour casser cette décision »

Quant au second, Salif Bictogo, il a décidé de saisir toutes les autorités du pays. « Si rien n’est fait, on ira, s’il le faut, à la Présidence, à la Primature et à la Justice même au TAS, nous utiliserons tous les moyens pour nous faire entendre. Nous ferons tout pour qu’ils dégagent avant le 22 Août et le 1 er Juillet nous irons occuper leurs bureaux car leur mandat prend fin le 30 Juin. Nous sommes tous des membres actifs et ensemble nous les ferons partir de la FIF », a-t-il également confié à abidjansports.net.

En tout cas, la FIF aura vraiment du mal à convaincre les sportifs sur les raisons d’organiser ce mini tournoi de montée en Ligue 1.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2