Côte d'Ivoire

Election à la FIF : Rash N’guessan (Radio Côte d’Ivoire) écarté de l’émission « Vérités des sports » pour avoir critiqué la gestion de certains dirigeants


11/09/2020
Election à la FIF : Rash N’guessan (Radio Côte d’Ivoire) écarté de l’émission « Vérités des sports » pour avoir critiqué la gestion de certains dirigeants
Rash N'guessan Kouassi, présentateur vedette de "Vérités des ports" a été écarté de l'émission jusqu'à la fin de l'élection à la FIF

Depuis plus d’un mois et demi, le journaliste Rash N’guessan Kouassi ne présente plus l’émission « Vérités des sports » sur Radio Côte d’Ivoire. Voici les raisons.

Des tractations souterraines ont lieu, actuellement, dans certaines rédactions de la place, notamment à la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), relativement à l’élection à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF). Certains confrères desdites rédactions ont tout simplement été mis sous l’éteignoir, pour avoir porté des critiques sur la gestion de l’équipe dirigeante sortante de la FIF.

Aujourd’hui, après une minutieuse investigation à Radio Côte d’Ivoire, on peut affirmer que le confrère Rash N’guessan Kouassi fait partie des journalistes interdits de « mettre leur bouche dans cette élection à la FIF ». Pis, Linfodrome a appris dans les couloirs de la Radio Côte d’Ivoire que « tant que l’élection à la présidence de la FIF n’est pas terminée, Rash N’guessan Kouassi ne doit pas animer ‘’Vérités des sports’’ », l’émission de sport qui passe les sur les antennes de cette radio, du lundi au vendredi, de 18h05 à 19h.

Selon les informations reçues, « le pauvre Rash N’guessan tombe sous le coup de l’immixtion aveugle de nos amis de la Fédération ivoirienne de football (FIF) qui auraient poussé la direction de Radio Côte d’Ivoire à l’éloigner de l’émission. Tout simplement parce qu’il ne les caresse pas dans le sens des poils. Les gens de la FIF, quand tu les critique, soit ils te combattent ou ils te renvoient. Rash n’a pas été renvoyé, mais il a été poussé loin pour ne pas qu’il parle de la FIF ».

Avant Rash N’guessan Kouassi, Gueye Mamadou est parti de la RTI parce que les conditions ne l'arrangeaient pas. Le confrère Tibet Kipré qui est parti du journal L’Expression en sait quelque chose. « Il n’y a que la FIFA qui peut raisonner un peu les gens de la FIF », a plaisanté une autre source.

Le consultant Depoh Oria qui animait « Vérités des sports » sur Radio Côte d’Ivoire avec Rash N’guessan et qui défendait la Fédération ivoirienne de football a, en revanche, connu une promotion sur La 3 où il est désormais consultant.

Tout récemment, l’interview réalisée par La 3 avec le ministre René Diby, président de la commission électorale, avait été censurée par les responsables de la télévision. Il a fallu toute la réaction du public pour que l’émission soit programmée.

Progressivement, les nouvelles chaines de télévision en vogue sont en train de rentrer cette danse de la pensée unique où il faut toujours passer la pommade aux dirigeants.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2