Côte d'Ivoire

Africa Sports d’Abidjan : Un entrepreneur menace de saisir tous les biens du club et donne 48 heures aux dirigeants pour un règlement à l’amiable

Alexis Vagba : « Moi, je m’en fous »
Antoine Bahi : « Qui va rembourser son argent ? »
14/09/2020
Africa Sports d’Abidjan : Un entrepreneur menace de saisir tous les biens du club et donne 48 heures aux dirigeants pour un règlement à l’amiable
Antoine Bahi (à gauche) et Alexis Vagba ont 48 heures pour négocier avec l'entrepreneur Tapé Bahi Séverin

Le constructeur-promoteur, Tapé Bahi Severin, qui a fait les travaux du siège de l’Africa Sports d’Abidjan en construction à Treichville, réclame la somme de 28 millions de francs cfa aux dirigeants de ce club. Il leur donne un délai de 48 heures pour un règlement à l’amiable. Faute de quoi, tous les biens y compris les bâtiments de l’Africa Sports d’Abidjan seront saisis.

Et ça recommence à l’Africa Sports d’Abidjan. Ce club devenu mauvais payeur, depuis quelques années, et dont les joueurs ont boycotté le samedi 9 mars 2019, le match de la 20ème journée de la Ligue 1, pour réclamer leur dû, est encore sur la sellette. Cette fois-ci, c’est le constructeur-promoteur Tapé Bahi Severin, fils de feu Tapé Baroan, ancien dirigeant du club, qui menace de saisir tous les biens de l’Africa Sports d’Abidjan, si les responsables Aiglons ne lui paient pas ses 28 millions de francs cfa. Il leur donne un délai de 48 heures pour un règlement à l’amiable. Sinon, les maillots, véhicules et bâtiments y compris, seront saisis. Sans oublier la subvention des Aiglons.

Lire aussi cet article : Africa Sports d'Abidjan : Les comptes du club bloqués par un entrepreneur, le président Vagba prêt à négocier

On se souvient que Tapé Bahi Severin a fait une saisie conservatoire sur les comptes du club, il y a quelques mois. Cette fois-ci, il veut aller plus loin. « Les saisies conservatoires deviennent définitives, passé un certain délai. Et nous sommes arrivés », a-t-il confié à Linfodrome avant de poursuivre : « J’ai dit aux dirigeants que si je prends les 28 millions en seul coup, cela peut les asphyxier financièrement. Ce sont les 25 millions, plus les intérêts de retard et les frais de justice. Comme j’ai saisi 5 millions, j’ai dit que je vais leur faire des facilités de paiement selon un échéancier. Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est l’égoïsme des dirigeants qui frôlent la méchanceté. J’ai la possibilité de tout prendre, mais je me retiens. Venez, on va signer un protocole. Alexis Vagba dit qu’il a donné des instructions à son avocat. Mais cela fait un mois alors que ce sont des choses qui prennent 5 minutes. Son avocat met un mois, c’est méprisant ».

Tapé Bahi a également fait une adresse à Antoine Bahi. « Ce n’est pas une dette personnelle de Vagba. Tu veux montrer à la Côte d’Ivoire que tu es meilleur gestionnaire que Vagba. Mais il faut sauter là-dessus. Tu veux montrer que tu es différent. Ce n’est pas une dette personnelle, c’est une dette du club. Tu veux aspirer à diriger le club et il y a quelqu’un qui va saisir tout le patrimoine. C’est l’occasion pour lui de montrer qu’il est un grand dirigeant qui se soucie de l’intérêt du club. S’il renvoie l’affaire à Vagba, c’est qu’il n’est pas à la hauteur. Selon les dires de Vagba, c’est lui (Antoine Bahi : ndlr) qui s’est opposé. Et voilà les conséquences. Bahi peut montrer qu’il est un grand dirigeant. Quand je vais passer à la phase définitive, j’aurai une avalanche de coups de fil pour me demander pardon. Je les préviens en leur montrant où je suis en train de partir. Je leur donne 48 heures. Pas plus ! »

Joint au téléphone pour avoir sa version, Alexis Vagba, s’est montré très nerveux et agressif. « Vous n’avez pas déjà annoncé que moi, je lui dois 25 millions ? Vous annoncez des choses comme ça. Moi, il ne faut plus me demander. Tu peux dire tout ce que tu veux. Si tu as appelé Tapé Bahi, ce qu’il t’a dit-là, il faut dire. S’il t’appelle, il n’a qu’à dire ce qu’il veut. Moi, je m’en fous. Tapé Bahi, moi, je suis avec lui. On s’appelle. Pour toi, je ne suis pas le président, c’est Bahi. Toi, celui que tu considères comme le président de l’Africa-là, il faut aller lui demander les comptes par rapport à ça. C’est une affaire d’Africa. Demande à Bahi comment c’est arrivé. Moi, je n’ai pas une affaire personnelle avec Tapé Bahi », a confié Alexis Vagba.

Et Antoine Bahi ? Il nous a renvoyé à Alexis Vagba. « Lui-même (Tapé Bahi Severin : ndlr) sait dans quelles conditions nous sommes actuellement. Qui va rembourser son argent ? Il n’a qu’à aller voir Vagba. Je ne suis pas dans ça. Lui et moi, on n’a rien décidé encore. Moi, je ne suis pas dans la pagaille. Quand il prenait 10 millions avec Vagba-là, il sait ce qu’ils se sont dits. Le jour où je suis là, on va régler le problème ».

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2