Côte d'Ivoire

Eléphants/ Tizié J. Jacques testé positif à la Covid à Tamatave et déclaré négatif à Abidjan : Tout sur cette rocambolesque histoire

Sport
Publié le Source : Linfodrome
elephants-tizie-j-jacques-teste-positif-a-la-covid-a-tamatave-et-declare-negatif-a-abidjan-tout-sur-cette-rocambolesque-histoire

Testé positif au coronavirus, le dimanche 15 novembre 2020, à Madagascar, Jean Jacques Tizié, de retour à Abidjan avec la délégation des Eléphants de Côte d’Ivoire, a subi deux autres tests qui ont été curieusement négatifs. Tout sur cette affaire.

Après le lancement officiel, le lundi 20 avril 2020, par Madagascar du ‘’remède’’ à bases de plantes médicinales contre le coronavirus, « Covid-Organics », qui a finalement été un flop, voici une autre histoire rocambolesque qui pourrait faire grand bruit. Jean Jacques Tizié, entraineur des gardiens de but de la sélection ivoirienne, a été testé positif au coronavirus à Tamatave, à Madagascar, lors de la 4ème journée des éliminatoires de la CAN 2021.

De retour à Abidjan, le mercredi 18 novembre 2020, Tizié et toute la délégation ivoirienne sont soumis au test. Il est mis en quarantaine, mais le lendemain, tous les résultats sont négatifs.

Pour se rassurer, l’ex-gardien des Eléphants de Côte d’Ivoire et de l’Espérance Sportive de Tunis fait un second test dont le résultat est toujours négatif. Finalement, il est sorti de sa quarantaine pour rejoindre sa famille qui l’a accueilli comme un héros.

Testé positif au coronavirus à Madagascar

Le mercredi 18 novembre 2020, nous avons apprenons par une source que l’ancien gardien volant de l’Africa Sports d’Abidjan, Jean Jacques Tizié, a été testé positif au coronavirus à Madagascar. Joint au téléphone, il a confirmé l’information. « Oui, c’est vrai, j’ai été testé positif à la Covid-19 là-bas. Ici, c’était négatif. On arrive là-bas, c’est positif. Donc j’ai refait un test ce matin pour voir. On a fait près de trois tests ici qui se sont avérés négatifs, avant notre départ à Madagascar. Même le jour du match aller (le jeudi 12 novembre 2020 : ndlr), à Abidjan, on a fait un test. C’était négatif. On a voyagé le lendemain. On arrive là-bas le même jour et on a fait encore un autre test. C’était négatif. Et puis le dimanche (dimanche 15 novembre 2020 : ndlr), on fait un test pour le match et on trouve que c’est positif. On est rentré aujourd’hui (le mercredi 18 novembre 2020 ndlr), je suis allé refaire un autre test. En un mois, depuis la Belgique où nous avons fait deux matches amicaux, on a fait près de 6 tests plus ceux qu’on a fait ici avant le match aller. Cela fait une dizaine de tests qui se sont avérés négatifs. Tout d’un coup, ça devient positif à Madagascar…Je ne sais pas »

Et Jean Jacques Tizié de revenir sur le séjour des Eléphants à Madagascar. « La zone où on a joué le match retour (Tamatave : ndlr), c’est la zone la plus touchée de Madagascar. Donc tout est possible. Alors qu’on n’a pas eu de contact avec l’extérieur. Rien, rien. Mais bon, tout est possible. Tu arrives à l’hôtel, il faut ouvrir les portes, toucher le lit. Aucun joueur n’a été testé positif. Je suis le seul de la délégation ivoirienne. Quand on est arrivé ici, comme les joueurs doivent refaire un test avant de repartir, tout le monde a profité pour refaire le test ce matin. Donc aura les résultats d’ici demain (jeudi 19 novembre 2020 : ndlr). Si mon test est positif, ça va confirmer ce qui a été fait là-bas, à Madagascar. Si c’est négatif, on va commencer à se poser des questions et puis, peut-être… Moi, je vais essayer de faire un troisième test de confirmation pour voir ».

A la question de savoir comment il se sentait, Tizié a fait savoir qu’il se portait comme un charme. « Je n’ai rien, je me sens bien. Je ne présente aucun signe. Pas fatigue, pas de toux. Je n’ai rien, voilà. Je n’ai pas de fièvre. Je me sens bien. Mais je suis en quarantaine puisque je n’ai pas le choix. Je vais voir ce que le test de ce matin (mercredi 18 novembre 2020 : ndlr) va donner et après, on verra. Si c’est confirmé, je continue la quarantaine et puis je prends les médicaments qu’il faut. Mais si ce n’est confirmé, je dois appeler pour savoir qu’est-ce que je dois faire. Tu ne peux pas faire un test dimanche et on te dit que tu es positif et puis, tu vas faire un test mercredi qui est négatif », a-t-il dit, pessimiste.

Le vendredi 20 novembre 2020, nous entrons de nouveau en contact avec Jean Jacques Tizié pour avoir une idée du résultat du test fait à Abidjan. Après avoir fait savoir qu’il respirait la grande forme, la réponse qu’il donne relativement au résultat du test va nous surprendre agréablement. « Le test que j’ai fait quand je suis arrivé est négatif. Alors que je me suis mis déjà en quarantaine. Hier soir, ils m’ont envoyé les résultats, tout est négatif. Donc là, je sors de la quarantaine ».

« Les gars m’ont traité comme si j’étais très malade »

Toujours étonné, nous cherchons ensemble une explication à cette histoire. « Je ne sais pas comment expliquer cette histoire. Madagascar n’a pas les mêmes réalités que nous. Là-bas, après le test, ils ont dit qu’ils sont dans le doute et comme ils étaient dans le doute, ils ont préféré dire que le test est positif. C’est ce qu’ils ont donné comme explication », a dit Tizié avant de lever un coin du voile sur son traitement, après avoir été déclaré positif par les praticiens malgaches : « Là-bas, les gars m’ont traité comme si j’étais très malade de Covid-19. Pour prendre l’avion et venir à Abidjan, c’était une bagarre. Ils n’ont pas voulu que je rentre dans leur avion. Ça été tout un tas de problème, de bagarre. Cela a fait que l’avion a pris énormément de retard. Même les stewards, dans l’avion, ils se sont mis en combinaison. C’est comme si j’étais quelqu’un qui est très malade de Covid. Ils disent que c’est leur protocole ».

Tout en rappelant fièrement que tous les deux tests effectués à Abidjan ont été négatifs, Tizié nous a fait savoir qu’il rentrait à la maison. « Dès qu’on est arrivé ici à l’aéroport, je suis allé faire directement le test. Le résultat est venu hier soir (jeudi 19 novembre 2020 : ndlr), c’est négatif. Tous les joueurs avec lesquels j’étais tous les jours, je causais, on s’embrassait, tout le monde est négatif. Je sors de la quarantaine et je suis en train de rentrer à la maison ».

Après la polémique autour du ‘’Covid-Organics’’ brandi comme un remède contre le coronavirus, mais vite contesté par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cette histoire risque d’entacher encore la réputation de la Grande île sur le plan médicale.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.