Caf, Cn-Fif, développement du football : Les vérités crues de Patrice Motsepe et Gianni Infantino aux africains

Sport
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
caf-cn-fif-developpement-du-football-les-verites-crues-de-patrice-motsepe-et-gianni-infantino-aux-africains Selon les présidents de la Caf et de la Fifa, le football africain s'imposera au niveau mondial.

Le président de la Confédération africaine de football (Caf) Patrice Motsepe et celui de la Fifa, Gianni Infantino, ont effectué une visite de travail en Côte d'Ivoire du lundi 03 mai au mardi 04 mai 2021. Au terme de leur séjour sur les bords de la lagune Ébrié, ces deux personnalités du football continental et mondial ont animé une conférence de presse, mardi 04 mai 2021 au Sofitel Abidjan hôtel Ivoire.

A cette conférence de presse, ils sont intervenus sur plusieurs points dont la vision de la Caf pour le rayonnement du football africain, le comité de normalisation installé en Côte d'Ivoire à la Fédération ivoirienne de football (Fif) et le développement du football sur le continent à travers l'instauration d'une compétition inédite, le championnat panafricain interscolaire de la Caf.

Patrice Motsepe a indiqué que la nouvelle équipe dirigeante de la Caf et celle de la Fifa font partie d'une génération qui va porter le football africain à son prochain niveau. "Le football africain peut effectivement gagner la coupe du monde. Le football africain a produit de grands talents, et il a encore des talents. Nous voulons gagner la coupe du monde et ça c'est possible", a martelé le président de la Caf.

Un appel à l'union

Sur la question du comité de normalisation de la Fif, Patrice Motsepe a déclaré : "Il y aura toujours des difficultés, des différences mais nous devons être plus forts. Nous devons être optimistes. Nous avons besoin d'unité. La Caf ne pourra jamais s'aligner avec les groupes individuels. Il faut faire en sorte que chacun ait sa place en Côte d'Ivoire. Il faut donner des responsabilités à chacun. Nous allons y arriver avec le leadership de Mme Dao Gabala. Dans l'esprit du leadership nous devons former la prochaine génération. Et nous avons besoin de l'effort de tous. Nous avons besoin de leaders".

Le président de la Caf également ajouté que ce qui sera fait en Côte d'Ivoire sera motivé par les résultats du comité de normalisation. "Il ne faut pas s'appesantir sur les apparences. La Caf est pour le football africain. J'ai organisé un évènement où j'ai invité les 3 (candidats à la Fif, ndlr). La perception de la Caf c'est de s'associer aux différentes parties prenantes. Nous ne sommes pas là pour prêcher pour une chapelle donnée. Ce qui s'est passé en Côte d'Ivoire n'est pas acceptable pour le football. Nous devons aller au-delà de la simple normalisation", a rassuré Patrice Motsepe. En ce qui concerne le pessimisme récurrent de la presse et des détracteurs de la Caf et de la Fifa, il a tenu ce propos qui interpellera plus d'un : "Nous devons être optimistes. Nous n'allons plus perdre le temps pour les stupidités. Nous devons arrêter tout ce qui est négatif pour le football et pour l'Afrique. Nous devons éviter de faire croître tous les points négatifs. Je veux passer le clair de mon temps à avoir des résultats".

Développement du football africain

Patrice Motsepe est ambitieux et rêve d'un football africain avec des réalisations et des performances majeures. Il a évoqué son point de départ pour mener à bien sa mission. "Le football en Afrique a besoin d'argent, d'investissement. Nous voulons que l'Afrique soit un continent d'avenir. Mon point de départ c'est voir comment collaborer et améliorer les choses. Nous vivons dans un monde où sans moyens financiers, on ne peut pas faire grand chose. Nous devons percevoir le football comme un facteur de développement. Pour que le football africain connaisse son essor, il faut qu'on ait des grands clubs solides", a signifié le président de la Caf.

Le football africain va briller

Pour sa part, Gianni Infantino, président de la Fifa a garanti un avenir radieux au football africain. "Le football africain va briller dans le firmament des étoiles mondiales. On fait partie de la génération qui va faire que le monde va regarder l'Afrique et dire wahoo!", a déclaré le président de la Fifa. Gianni Infantino a annoncé qu'1 milliard de dollars américains, soit environ 500 milliards de francs Cfa, seront investis pendant les 4 années à venir par la Fifa pour le développement du football féminin. Il a fait savoir que la Fifa a multiplié par 5 l'aide apporter aux pays africains, dont le nombre va pratiquement doubler pour les prochaines coupes du monde.

Fif, les élections en novembre

Selon la présidente du Cn-Fif, Mariam Dao Gabala, la Caf et la Fifa comptent sur le renouveau du football ivoirien. "Nous n'allons pas lésiner sur les moyens pour ramener les 3 groupes (candidats à la Fif, ndlr) ensemble. Au mois de novembre nous allons faire des élections transparentes pour tous ceux qui voudront se présenter", a-t-elle dit.

5 milliards de Fcfa de don pour le football scolaire en Afrique

La fondation Motsepe a offert un don de 5 milliards de Fcfa pour le championnat panafricain interscolaire de la Caf qui se tiendra d'abord au niveau national puis dans les différentes zones des sous-régions. Ce championnat a été lancé historiquement en Côte d'Ivoire ce mardi. Ce don servira au développement et à la croissance du football en milieu scolaire. Selon Patrice Motsepe, ce don de la fondation Motsepe "est un privilège pour lui". Le président de la Caf a expliqué que le meilleur investissement est avec les jeunes filles et les jeunes hommes dans les écoles. "Nous savons qu'ils vont élever l'Afrique à un meilleur niveau. Nous avons un devoir heureux de redonner ce que nous avons reçu. Nous ne pouvons adresser les défis que si nous sommes ensemble", a-t-il confié.

Notons que les détails du déroulement du championnat panafricain interscolaire de la Caf ont été précisés en partie.

Eddy BIBI