Côte d'Ivoire

Affaire ‘’Kouadio Dinho Axel Désiré’’ : Assemian Kassi (SG de l’Africa Sports) clarifie tout et répond aux insinuations de certaines personnes

Sport
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
affaire-kouadio-dinho-axel-desire-assemian-kassi-sg-de-l-africa-sports-clarifie-tout-et-repond-aux-insinuations-de-certaines-personnes Assemian Kassi, le secrétaire général de l'Africa Sports d'Abidjan

Depuis quelques jours, des informations récurrentes font état d’une réserve que l’ES Bafing a posée contre l’Africa Sports d’Abidjan, relativement à l’utilisation du joueur Kouadio Dinho Axel Désiré. Le secrétaire général du club vert et rouge, Assemian Kassi, joint par Linfodrome pour en savoir davantage, a qualifié cette affaire de « tempête dans un verre d’eau ». Suivez-le.

« J’ai pris connaissance d’un communiqué du chargé de communication du Comité de normalisation de la FIF, Konan Frédéric, qui m’a plu. Il y a une phrase qui m’a plu. Quand il a dit que les journalistes, pour bien accomplir leur travail, devraient essayer de vérifier les informations. Effectivement, certains de ces journalistes écrivent, mais c’est quand ils finissent d’écrire qu’ils me croisent, notamment Dou Nicaise. Après avoir raconté un certain nombre de choses, il m’a croisé à Abobo, à la cérémonie organisée par le Comité de normalisation pour recevoir les présidents de la FIFA et de la CAF. Il m’a même fait une photo alors qu’il venait de publier une fausse information. S’il était un journaliste qui voulait bien faire son métier, au lieu de me prendre une photo et mettre sur sa page pour dire voilà ceux qui étaient présents à la cérémonie, il aurait pu venir vers moi, pour dire M. Assemian, il s’agit de la fameuse surfacturation, d’après lui. Je lui aurais donné les informations. Mais il ne l’a pas fait. C’est pour cela que cette partie du communiqué de Frédéric Konan m’a plu, en les interpellant qu’ils ont les moyens d’aller à la source pour vérifier les informations.

Je viens de lire une publication de Dou Nicaise qui voudrait savoir pourquoi je n’ai pas été devant la Commission de discipline.

Pourquoi Assemian Kassi n’était pas à la Commission de discipline

Je reçois le lundi 10 mai 2021, un appel téléphonique à 16h30. Et je crois reconnaitre la voix de M. Eliam, il est membre de la Commission de discipline. Il me convoque le lendemain mardi (mardi 11 mai 2021 : ndlr) à une audition devant la Commission de discipline. Alors que l’Africa joue le mercredi 12 mai 2021 et que nos joueurs sont en situation de grève, ils ne vont pas à l’entrainement parce qu’ils ont besoin d’argent. Je suis chargé de gérer la situation. Comment puis-répondre à une convocation le mardi alors que je dois préparer le match de mercredi dans la sérénité ? Il y avait plus urgent et pour y mettre la forme, j’ai déposé un courrier à la FIF, le mardi à la première heure (j’ai la décharge), pour les prier de me laisser préparer le lendemain mercredi mon match dans la sérénité (Je ne suis pas un secrétaire général né de la dernière pluie) et qu’ils me reçoivent à une date de leur convenance, à l’heure qu’ils veulent. Je suis prêt à répondre à leur convocation. Personne n’ignore en Côte d’Ivoire que mes joueurs étaient en grève…Il y avait donc urgence et comme je respecte la Commission de discipline, j’ai mis la forme en déposant un courrier en bonne et due forme pour les prier de bien vouloir reporter la convocation à une date ultérieure afin de gérer le match du mercredi dans la sérénité. Voilà pourquoi je ne me suis pas présenté. Ce n’est pas parce que j’ai peur de le faire.

Des clarifications sur la seconde liste de 40 joueurs

De deux, certains journalistes parlent d’une certaine liste de 40 joueurs. J’ai ma décision de la mise sous normalisation de l’Africa Sports d’Abidjan qui date du 27 avril 2021. Dès le lendemain 28 avril 2021, j’ai adressé un courrier à Mme la présidente du CN-FIF (Mme Mariam Dao Gabala : ndlr), avec décharge et l’objet c’est « réajustement de notre liste de 40 joueurs pour les besoins de la situation nouvelle du club (Normalisation de l’Africa Sports d’Abidjan) », pour clarifier notre liste qui a été faite dans un véritable cafouillage dont je n’étais pas maitre. Des listes m’étaient imposées à gauche et à droite, je n’en connaissais même pas les athlètes, encore moins leur nationalité. Voici la substance du courrier adressé à la présidente du CN-FIF. ‘’Depuis hier, le Comité de normalisation a placé la section football de l’Africa Sports d’Abidjan sous normalisation. Dans l’attente de la nomination des autres membres dudit Comité de normalisation, vous m’avez fait l’honneur, Mme la présidente (Mme Mariam Dao Gabala : ndlr), d’assurer la gestion de la participation de l’Africa Sports au championnat de la saison 2020-2021. Nous voulons, par la présente, vous traduire notre gratitude, pour cette disposition prise, afin de sauver le club qui est empêtré depuis longtemps dans une crise dommageable tant au club qu’au football ivoirien. Afin de nous permettre de produire un meilleur rendement sur le terrain, nous vous saurons gré, Mme la présidente, de bien vouloir nous permettre de procéder à un léger réajustement de la liste de nos 40 joueurs, en y remplaçant, au plus 2 athlètes. La première liste a été faite dans un environnement bicéphale et partisan par des protagonistes du moment…’’’.

Assemian Kassi a reçu le Ok de la présidente du CN-FIF

Je me suis aperçu que la liste (la première liste au moment du bicéphalisme : ndlr) qui avait été communiquée à M. Dié Fonéyé n’était pas bonne parce qu’il y avait 7 étrangers, au lieu de 5. Moi, je ne les connaissais pas. Ce qui justifie ce courrier que j’ai adressé à Mme la présidente, après la normalisation de l’Africa. On m’a normalisé et je demande qu’on m’autorise à faire maintenant ce qui correspond à la mise sous normalisation de l’Africa et non la liste d’avant qui était une liste de guerre…Au passage, je fais remarquer que l’intelligence administrative a fait que les 2 étrangers en question n’ont jamais été retenus. Lorsque je me suis aperçu de leur fameuse liste (liste au moment du bicéphalisme : ndlr), j’ai pris les dispositions pour que les 2 étrangers concernés ne soient jamais utilisés pour un match pour ne pas que cela nous pose un problème…C’était une parenthèse. J’adresse la lettre à la présidente (Mme Mariam Dao Gabala : ndlr) que j’ai rencontrée personnellement. Elle m’a rassuré qu’elle a reçu ma lettre. Elle me demande donc d’envoyer le courrier à M. Dié Fonéyé. Immédiatement, j’adresse un mail à M. Dié Fonyé (c’est par mail que les listes sont envoyées).

Je lui apprends que j’ai rencontré la présidente du CN-FIF (Mme Mariam Dao Gabala : ndlr) et c’est suite à cette rencontre que je lui envoie cette nouvelle liste dans laquelle je dis : ‘’Bonjour monsieur le secrétaire administratif de la Ligue Professionnelle. (Le mail date du vendredi 30 avril 2021, à 14h36). Le vendredi 16 avril 2021 à 18h57, nous vous avons fait parvenir une liste de 40 joueurs retenus pour l’Africa Sports d’Abidjan…Cette liste est encore plus d’actualité que la situation de l’Africa Sports a changé pour avoir été mis entre temps sous normalisation. Aussi, après entretien ce jour, avec Mme la présidente du CN-FIF sur la question de la liste de l’Africa Sports, nous avons l’honneur de vous relancer afin de rendre cette dernière liste effective, et donc celle à prendre en compte (Cf pièce jointe : la nouvelle liste des 40 joueurs, la liste normalisée) approuvée par la CN-FIF’’.

« Dié Fonéyé n’a jamais voulu publier cette liste normalisée approuvée par le CN-FIF pour des raisons que lui seul sait »

Un courrier leur avait été adressé deux jours avant, et le 30 avril 2021, j’ai rencontré Mme Mariam Dao Gabala. C’est suite à l’entretien avec Mme que j’ai envoyé cette liste à Dié Foyéné. Mais il n’a jamais voulu publier cette liste normalisée approuvée par le CN-FIF pour des raisons que lui seul sait. Il n’a pas répondu au courrier et pourtant, il m’a appelé dans son bureau pour me dire mais c’est quelle nouvelle liste encore tu m’envoies. Je lui ai dit exactement ce qui est dans le courrier. Il n’a jamais répondu au courrier et il n’a jamais publié aux autres clubs. Il n’a jamais voulu s’exécuter. Il a donc gardé par devers lui la nouvelle liste. Ce n’est plus mon problème.

« Roger Boli m’a prié de qualifier Kouadio Dinho Axel Désiré »

Sur cette nouvelle liste, j’enlève les deux étrangers et je les remplace par 2 nouveaux joueurs dont Kouadio Dinho Axel Désiré. On dit sur les réseaux sociaux que c’est le neveu de Frédéric Konan. Je voudrais vous faire remarquer que le gardien de but des U17 est le fils de Martial Gohourou. Alors, moi, je n’ai pas le droit que mon enfant joue dans le football ivoirien ? Parce que Adolphe Angoua est journaliste dans le milieu du football, il n’a pas le droit que son enfant joue dans le football ivoirien ? Lui, Martial Gohourou, son enfant joue dans le football ivoirien, pourquoi quand un joueur est bon et qu’il est le neveu de Frédéric Konan, il est le frère à Assemian ou frère de Mme Mariam Dao Gabala, cela devient un crime ? Tous autant que nous sommes avons un parent qui joue dans le football ivoirien dont lui, Martial Gohourou. A son tour, cela ne pose pas de problème, cela peut poser problème pour les autres ? Dou Nicaise ajoute que ce joueur (Kouadio Dinho Axel Désiré) a été proposé à l’ASI d’Abengourou qui l’a refusé, tout comme Roger Boli qui l’a refusé pour le compte de l’Africa Sports d’Abidjan. J’ai encore le sms de Roger Boli qui date du 6 avril 2021 dans lequel il me prie de faire qualifier ce joueur et de le mettre dans la liste des 40 au motif que c’est un très bon joueur. Voici le message qu’il m’a envoyé ce jour-là à 16h07 : ‘’N’oublie pas le petit du Stella. J’avais oublié, mets-le dans la liste aussi. Merci’’. Donc Dou Nicaise raconte n’importe quoi quand il dit que Roger Boli l’a refusé. Il ne sait même pas de quoi il parle. Moi, j’ai des traces ici. D’abord il me l’a dit personnellement. Il m’a dit que le petit venu du Stella est bon. Plus tard, il m’a demandé par sms de le mettre dans la liste. Dou Nicaise ne dit pas la vérité. Moi Assemian qu’il rencontre tous les jours, il n’a qu’à se renseigner auprès de moi s’il a besoin d’informations. S’il pense vouloir détruire le Comité de Normalisation, il se trompe. En tout cas, qu’il cherche un autre club pour vouloir détruire le Comité de Normalisation, pas l’Africa Sports d’Abidjan. Il ne peut pas m’affronter dans un débat.

Il y a un certain nombre de personnes qui ont soutenu le faux pendant longtemps et qui ont fait les frais de leur soutien au faux. Et la FIFA a décidé de mettre en place un Comité de normalisation pour récupérer l’administration du football ivoirien. Malheureusement, certains journalistes y trouvaient leurs comptes dans ce cafouillage. Une fois le Comité de normalisation mis en place, ces journalistes ayant perdu ces avantages, sont en train de créer une tempête dans un verre d’eau. L’Africa Sports d’Abidjan est devenu leur tasse de prédilection ».

Propos recueillis par Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.