Côte d'Ivoire

De retour à Abidjan, la réception des footballeurs olympiens à la FIF annulée, les raisons

Sport
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
de-retour-a-abidjan-la-reception-des-footballeurs-olympiens-a-la-fif-annulee-les-raisons

La réception des footballeurs olympiens ivoiriens prévue, ce lundi 2 août 2021, à la Fédération ivoirienne de football (FIF) a été annulée à la dernière minute par le Comité de normalisation. Les raisons.

Pas de réception pour les footballeurs olympiens ivoiriens arrivés, ce lundi 2 août 2021, à Abidjan. Alors que le Comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football (CN-FIF) avait prévu recevoir l’entraineur Haïdara Soualiho et ses poulains à la Maison de verre à Treichville, cette réception a été annulée au dernier moment.

Une source proche du Comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football contactée, a expliqué que le CN-FIF a décidé d’annuler la réception de Max Alain Gradel et ses coéquipiers parce qu’ils (les joueurs) « ont certaines obligations. On les a accueillis à l’aéroport. Effectivement, une réception était prévue à la FIF, mais elle a été annulée compte tenu de certaines obligations ».

Une autre source proche des joueurs a donné un autre son de cloche. A en croire cette dernière source, les joueurs n’ont pas été à cette réception parce qu’ils disent qu’ils ne méritent pas les honneurs. « L’avion a atterri à 15h45, mais les joueurs disent qu’ils ne vont pas à la FIF et ils ne sont pas partis. Selon eux, ils n’ont pas été à la hauteur des attentes des Ivoiriens, donc ils ne veulent pas les honneurs », a confié notre informateur, avant de faire certaines précisions : « Chacun est entré chez lui. Beaucoup d’entre eux ne sont pas montés dans le car. Leurs chauffeurs personnels sont venus les attendre à l’aéroport. Et ils sont montés dans leur voiture personnelle pour rentrer chez eux ».

Cette version est proche de celle du capitaine Max Alain Gradel qui a fait, un peu plus tôt, une publication pour dire que les Eléphants olympiens ne méritent pas les honneurs. « Nous remercions les Ivoiriennes et les Ivoiriens pour leur soutien et leurs prières. Mais nous ne pensons pas que nous méritons un accueil triomphal car au final nous n’avons ramené aucune médaille au pays…La prochaine échéance arrive, avec l’implication de tous, une bonne préparation et un peu de chance nous ferons un bien meilleur résultat ».

Ceci pourrait donc expliquer cela.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.