FIF : Pascal Lafleuriel, l’ex-DTN dont le cas fait débat après la décision de la CAF

Sport
Publié le Source : Linfodrome
fif-pascal-lafleuriel-l-ex-dtn-dont-le-cas-fait-debat-apres-la-decision-de-la-caf Pascal Lafleuriel était le DTN de la FIF alors qu’il n’en avait pas la capacité.

De 2015 à 2017, Pascal Lafleuriel était le Directeur technique de la Fédération ivoirienne de football (FIF) alors que la récente sortie de la Confédération africaine de football sonne comme un camouflet pour ce technicien français.

La Fédération ivoirienne de Football (FIF), sous feu Sidy Diallo et Sory Diabaté, avait-elle berné les présidents de clubs ? Cette interrogation mérite bien une réponse claire et nette. Car de 2015 à 2017, le Directeur Technique National (DTN) en la personne du Français Pascal Lafleuriel, n’était pas qualifié pour jouer ce rôle. Lafleuriel n’avait pas le sésame requis pour prendre la tête de la DTN après la démission de Clément N’Guessan.

En tout cas, la récente sortie de la CAF au sujet des entraîneurs qui ne sont pas qualifiés pour être sur le banc de touche à la faveur des préliminaires de la Ligue des Champions, porte à croire que Pascal Lafleuriel n’avait pas les capacités professionnelles pour tenir un club engagé dans cette compétition. Et donc qu’il ne devrait, outre mesure, prétendre diriger la DTN de football de Côte d’Ivoire.  « La Confédération africaine de football (CAF) a changé ses règles sur les entraîneurs. A cet effet, des entraîneurs des clubs engagés en Ligue des champions 2021-2022 ne seront pas autorisés à rester sur le banc pour diriger leur équipe. Ce changement de règles a frappé dans la foulée 11 entraîneurs dont la CAF juge inaptes, parce qu’ils ne détiennent pas la licence appropriée », lit-on sur le site wiwsport.com qui s’est fait l’écho de africatopsports. 

Lafleuriel et 10 autres entraîneurs passent à la trappe

Désormais, la faîtière du football africain exige aux coaches-titulaires ou entraîneurs-chefs, une Licence Caf (A) ou une Licence d’une confédération sœur (Pro) valide et aux entraîneurs assistants une Licence Caf (B). « En ce qui concerne les exigences fixées, nous souhaitons vous informer que conformément aux licences d’entraîneur reçues pour vos clubs engagés, les entraîneurs mentionnés ci-dessous ne seront pas autorisés à s’asseoir sur le banc technique pendant les matchs interclubs de la Caf », écrit le confrère sénégalais qui s’en tient à la correspondance de l’instance africaine destinée aux Fédérations membres.

Il se trouve, en effet, que Pascal Lafleuriel est frappé par cette disposition. Il passe à la trappe. Ce qui sous-entend que depuis lors, quand Sidy et Sory l’employaient en tant que DTN, le...technicien français n’avait pas le diplôme requis.  Voici, in extenso, la listes des entraîneurs frappés par cette mesure somme toute salutaire des entraîneurs concernés et les diplômes qu’ils ont : Didier Gomes (Licence Uefa A) de Simba Sc (Tanzanie), Erradi Mohamed Adil (Licence Uefa) d’Apr (Rwanda), Bosa Wasswa (Licence Caf B) d’Express Fc (Ouganda), Diego Garzitto (Licence Uefa A) d’EL Merreich Sc (Soudan), Comlan Mathias Deguenon (Licence allemande) d’Esae Fc (Bénin), Pascal Lafleuriel (Uefa Elite Youth A) de Dfc8 (Centrafrique), Roque Sapiri (Licence Caf C) de GD Sagrada Esperança (Angola), Ame Khamis (Licence Caf B) de KMKM Sports Club (Zanzibar), Abalo Jean-Paul (Uefa A) d’Asko Fc de Kara (Togo).

Adolphe Angoua

Infos E.D

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.