Côte d'Ivoire

FITKD : Le bureau de Jean Marc Yacé attendu, ce que disent ses adversaires

Sport
Publié le Source : Linfodrome
fitkd-le-bureau-de-jean-marc-yace-attendu-ce-que-disent-ses-adversaires Jean Marc Yacé, président de la Fédération ivoirienne de taekwondo

Plus de trois semaines après son élection à la tête de la Fédération ivoirienne de taekwondo (FITKD), Jean Marc Yacé n’a pas encore rendue publique la composition de son comité directeur. Pour ses adversaires, il y a anguille sous roche.

Conformément aux textes, Jean Marc Yacé, élu président de la Fédération ivoirienne de taekwondo (FITKD), le samedi 30 octobre 2021, avec 68,85% des voix, devrait publier son bureau, 15 jours après son élection. Mais plus de trois semaines après son élection, il n’a pas encore rendu publique la composition de son bureau. Pour certains de ses adversaires, une action en justice bloquerait la publication de son bureau. « Les avocats échangent par courrier. D’ici la semaine prochaine, on aura un verdict. Depuis le 30 octobre 2021, date de l’élection du nouveau président, ils n’ont pas encore constitué un comité directeur. Il y a problème. Parce que nos textes disent que le nouveau bureau doit être connu au plus tard 15 jours après les élections. C’est Anz (Anzoumana Siaka, SG du bureau sortant : ndlr) qui continue de signer les documents. Ce qui n’est pas normal. Ce qui nous revient, c’est qu’après la passation de charges, le nouveau président n’est plus arrivé dans les locaux. Aujourd’hui, on peut dire que la Fédération ivoirienne de taekwondo n’existe que de nom. Il n’y a pas de comité directeur, il n’y a rien », a confié une source.

Contacté, Anzoumana Siaka reconnait que « Les textes disent que 15 jours après l’élection, il doit présenter son comité directeur, mais les textes ne disent pas que s’il n’a pas formé son comité directeur, il est dans telle ou telle situation. On n’a pas dit qu’au-delà de 15 jours, voilà ce que cela entraine comme conséquence. Les affaires courantes se gèrent. Les choses se passent bien. On était, hier, à l’Ambassade de Corée. On a tenu une réunion avant-hier lundi », a-t-il assuré, avant d’ajouter que le président Jean Marc Yacé est « en train de procéder aux nominations, mais il ne l’a pas encore rendu officiel » : « Une élection qui a eu lieu sous la supervision du ministère des Sports qui est notre tutelle qui l’a validée. Les émissaires de la World taekwondo Africa étaient présents. Ils ont déjà transmis leur rapport à la World taekwondo, l’instance internationale. C’est bouclé ».

Pour rappel, sur 7 candidats annoncés, trois (3) sont allés jusqu'aux élections. Il s'agit de Jean-Marc Yacé, Appolos Johnson Lelou et Tahirou Bathily. Après son élection, Jean Marc Yacé a invité tous les acteurs à se mettre ensemble pour œuvrer pour le rayonnement du taekwondo.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.