Côte d’Ivoire: Ki Daouda et Régina Tapé grands vainqueurs d’une compétition de lutte traditionnelle

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-ki-daouda-et-regina-tape-grands-vainqueurs-d-une-competition-de-lutte-traditionnelle Ki Daouda, vainqueur de Super Glory Open chez les hommes (2è à partir de la droite)
Sport

La structure Sagbali Ivoire Super a organisé sa compétition majeure de lutte traditionnelle dénommée Super Open Glory. C’était le samedi 4 décembre dans la ville de N’douci (région de l’Agneby-Tiassa). Ki Daouda et Régina Tapé ont remporté cette compétition, respectivement dans la catégorie homme et la catégorie dame sous le regard admiratif de l’honorable Charles Gnaoré, député de N'douci, parrain de la compétition.

La ville de N’douci a abrité la compétition de lutte traditionnelle Super Open Glory organisée par la structure Sagbali Ivoire. Les athlètes, venus pour la plupart d’Abidjan, ont fait une parade dans la ville. C’était une manière pour eux de marquer leur présence et inviter les populations à effectuer le déplacement pour assister à cette compétition. Par la suite, l’esplanade d’un collège privé, qui a servi de cadre à la compétition a été investie par plusieurs centaines de spectateurs. L’on a dénombré quatre (4) compétitrices du côté des dames et seize (16) compétiteurs du côté des hommes.

Pour cette édition de Super Open Glory, la ville hôte a présenté une équipe. Le vétéran Ki Daouda (Sagbali Club de Koumassi), chez les hommes, s’est succédé à lui même en battant Konaté.  Il devient ainsi champion de Côte d’ivoire de Sagbali Ivoire, et ce, pour la sixième fois. Il s’adjuge le trophée Alassane Ouattara, des lots des différents sponsors et une enveloppe. Chez les dames, la championne en titre Régina Tapé (Sagbali club de Yopougon) a battu dans les derniers instants de la finale Miss Vréouli au cours d'un match qu'elle avait portant mal entamé. Elle a arraché le trophée Dominique Ouattara, des lots et une enveloppe.

Les vainqueurs de Super Open Glory ont reçu leurs trophées et prix des mains du parrain, l’honorable Charles Gnaoré, député de N’douci qui avait à ses côtés l’honorable Jarvis Naya Zamblé, député de Gohitafla. À la fin de la compétition, quelques spectateurs interrogés ont exprimé leur joie de revoir une telle compétition. Ils ont émis leur vœu de voir d’autres compétitions sur le sol de N’douci.

 

Elvis GOUZA