Côte d'Ivoire

Décès de Guédé Gba Ignace : Sa fille Guédé Erika raconte ses derniers instants

Publié le Modifié le
deces-de-guede-gba-ignace-sa-fille-guede-erika-raconte-ses-derniers-instants Rongé par un cancer de sang, Guédé Gba Ignace a tiré sa révérence ce mercredi 29 décembre 2021
Sport

Interné au CHU de Cocody depuis le mardi 21 décembre 2021, l’ancien attaquant vedette de l’Africa Sports d’Abidjan et des Eléphants de Côte d’Ivoire, Guédé Gba Ignace dit Turbo, a tiré sa révérence, ce mercredi 29 décembre 2021, dans le même établissement sanitaire. Sa fille Erika Guédé jointe au téléphone raconte les derniers instants de son père.

Guédé Gba Ignace dit Turbo a définitivement rangé les crampons. L’ex-attaquant vedette de l’Africa Sports d’Abidjan et des Eléphants de Côte d’Ivoire, a tiré sa révérence, ce mercredi 29 décembre 2021, au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Cocody où il avait été évacué, le mardi 21 décembre 2021. Après l’annonce de la triste nouvelle, Linfodrome a tenté de joindre l’épouse de Guédé Gba pour vérification. Mais, c’est sa fille Erika Guédé que nous avons trouvée, le dimanche 26 décembre 2021 au CHU de Cocody qui décroche.

« Nous sommes en train de ranger les bagages »

« C’est sa fille », nous répond-t-elle lorsque nous avons dit que nous voulions parler à Mme Guédé. Nous déclinons notre identité et faisons savoir que M. Paul Amani s’est rendu au 11ème étage, à la porte 19 où le malade était interné, pour vérification de l’information, mais n’a trouvé personne. « On avait changé de chambre. Nous sommes encore là, nous sommes en train de ranger les bagages. Nous sommes tous là, vers l’ascenseur », nous a confié Erika Guédé.

Guédé Gba décédé en l’absence de sa fille Erika

Elle s’est alors mise à raconter les derniers instants de son père. « Mon père est décédé autour de midi. Nous n’avions pas l’habitude de manger la nourriture de l’hôpital. Aujourd’hui, la vieille (la mère d’Erika : ndlr) m’a demandé d’aller prendre la nourriture de l’hôpital pour qu’on essaye de lui donner puisque cela fait quelques jours qu’il ne mangeait pas. Je suis descendue, mais arrivée là-bas, on m’a refusé la nourriture parce que je n’avais pas de cache-nez. Donc je suis remontée », raconte-t-elle en sanglots.

La suite ? « Je revenais et ma sœur est venue m’appeler. Elle m’a dit que maman t’appelle. A ce moment, il (Guédé Gba Ignace : ndlr) était en train d’agoniser. Il vomissait du sang. Ma maman n’a pas pu supporter, elle s’est évanouie. Il a rendu l’âme derrière elle et son corps a été transféré à la morgue. C’est maintenant qu’elle (sa mère : ndlr) a retrouvé ses esprits et on lui a donné la triste nouvelle », souligne Erika.  

Il saignait de partout

A en croire Erika Guédé, son père saignait, dans ses derniers instants de partout. « Il saignait du nez, de la bouche… », a-t-elle dit avant de marquer une pause sous l’effet de l’émotion.

Il voulait tellement voir M. Bollou Titilo Joachim

Selon Erika, les derniers instants de son père se sont déroulés devant Bollou Titilo Joachim. « C’est monsieur Bollou (Bollou Titilo Joachim : ndlr) qui est là. C’est devant lui que tout s’est passé. Depuis hier, mon père demandait après monsieur Bollou. Quand il voit quelqu’un venir, il crie Bollou. On lui dit que ce n’est pas lui et puis il se tait. Aujourd’hui, bizarrement, monsieur Bollou est venu, et c’est là qu’il est mort. Il voulait tellement le voir », a-t-elle dit en pleurs.

Joint par Linfodrome, Bollou Titilo Joachim qui devait rendre visite au malade en compagnie d’un dirigeant sportif, a confirmé les dires de Mlle Erika Guédé. « Je suis sur les lieux mêmes depuis ce matin. On a fixé le rendez-vous à 14 heures, mais malheureusement, son décès est arrivé avant. C’est devant moi qu’il a rendu l’âme. J’ai été la dernière personne à qui il a serré la main. Il parlait, mais il délirait un peu. C’étaient des mots incompréhensibles », raconte-t-il.

Selon Bollou Joachim, le médecin traitant l’a fait asseoir pour lui annoncer la triste nouvelle. « Le médecin qui m’a fait asseoir et qui m’a annoncé la triste nouvelle, a dit qu’il était dans une phase terminale et que la maladie a été détectée trop tard. C’est ce qu’il m’a dit, avant de m’annoncer la triste nouvelle », a-t-il dit.

Trois jours plus tôt, nous avons rendu visite au malade au CHU de Cocody, en compagnie de Paul Amani dirigeant de l’Africa Sports d’Abidjan et Amessan Levry Damas, un supporter du club résident à Marcory. Guédé Gba Ignace qui délirait pratiquement nous avait prévenu qu’il allait nous décevoir. Nous avons cru qu’il le disait sous l’effet de la douleur. Il vient de joindre l’acte à la parole ce mercredi 29 décembre 2021. Hélas !

Bien avant son décès, il a reçu la visite de réconfort du président Kuyo Téa Narcisse et des supporters réunis au sein des Amis unis pour l’Africa Sports (AUAS).

Le décès de Guédé Gba Ignace rappelle celui de l’ancien international anglais Paul Mariner, mort à 68 ans d’un cancer de cerveau.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.