CAN Cameroun 2021/ Drame lors du match Cameroun-Comores : Plusieurs morts lors d’une bousculade à l’entrée du stade d’Olembe

Publié le Modifié le
can-cameroun-2021-drame-lors-du-match-cameroun-comores-plusieurs-morts-lors-d-une-bousculade-a-l-entree-du-stade-d-olembe Plusieurs personnes ont péri dans une bousculade à l'entrée du Stade d'Olembe
Sport

Plusieurs personnes sont décédées, ce lundi 24 janvier 2022, lors d’une bousculade à l’entrée du Stade d’Olembe où les Lions Indomptables du Cameroun battu (2-1) le Comores en 8ème de finale de la CAN 2021.

Le match ayant opposé, ce lundi 24 janvier 2022, le Cameroun, pays organisateur de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2021), au Comores privé de gardien de but, a été marqué par la mort de plusieurs personnes. Au moins 7 individus, selon certains médias, ont péri dans une bousculade, à l’entrée du Stade d’Olembe. On dénombre également plusieurs blessés, une quarantaine dont des enfants, selon les mêmes sources.

« On adresse déjà nos condoléances aux familles éplorées »

« On adresse déjà nos condoléances aux familles éplorées dans ce qui devait être une fête au départ. Et oui ! Confirmation de décès autour de ce stade Olembe alors que cet événement avait tout pour être une fête parce qu’évidemment quand le Cameroun joue, on a envie de faire la fête, on a envie d’avoir des sourires. », a confirmé le confrère de Canal+, au terme de la rencontre.

Les blessés transportés dans un centre hospitalier

Selon Foot Mercato qui cite un autre média, les blessés graves ont été transportés au centre hospitalier Messassi.

Le capitaine du Comores Nadjim Abdou expulsé à la 7ème minute

En ce qui concerne le match proprement dit, les Lions Indomptables largement favoris devant le petit poucet Comores privés de ses deux gardiens de but a souffert, même si l’adversaire a joué en infériorité numérique avec l’expulsion, à la 7ème minute, de son capitaine Nadjim Abdou.

On pensait dès lors que les Lions Indomptables dévoreraient les Comores. Que non ! Vincent Aboubacar et ses coéquipiers ont longtemps buté sur une défense solide avant que Karl Toko-Ekambi (1-0, 29è mn) ne trouve le chemin des filets, au grand bonheur des nombreux supporters acquis à leur cause.

Loin d’avoir abdiqué, les vaillants comoriens ont confié, en seconde période, leur sort au latéral droit Chaker Alhadur transformé, pour l’occasion, en gardien de but, en l’absence du titulaire Ali Ahamada. Mais à force de subir le poids de la rencontre, Chaker a encaissé un autre but signé Vincent Aboubakar (2-0, 70è mn).

Mais le Comores n’a pas pour autant jeté l’éponge. D’ailleurs, les attaquants l’ont bien compris en poussant les défenseurs camerounais à commettre de nombreuses fautes à l’entrée de la surface de réparation. Youssouf M’changama (2-1, 81è mn) n’en demandait pas mieux pour réduire la marque sur un magnifique coup franc. Hélas ! C’était le dernier but des Comores dans cette compétition. Ils peuvent rentrer au pays comme des héros, malgré cette élimination dans des circonstances particulières.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.